Ecomnews - Adds
Budget: Le Grand Montauban devrait investir 33 millions d’euros en 2022
Par Denys Bédarride publié le 26 FEVR 2022 à 09:00
Après le Conseil municipal en début de semaine, c’était au tour des élus du Grand Montauban de débattre sur les orientations budgétaires pour l’agglomération, présidée par Brigitte Barèges.

Comme l’a rappelé Thierry Deville, 1er Vice-Président du Grand Montauban et Adjoint aux finances de la Ville, la préparation de ce budget annuel est marquée par le contexte national d’incertitude économique et politique du fait des échéances électorales à venir et du retour de l’inflation, avec des comptes nationaux dégradés et un endettement record de l’Etat en toile de fond.

Au niveau de l’agglomération, la stratégie budgétaire pour cette nouvelle année est néanmoins claire et ambitieuse... Le Grand Montauban poursuit en effet son développement avec un programme d’investissement important au service d’un territoire plus que jamais attractif, notamment avec le projet de Ligne à Grande Vitesse.

Environ 33 millions d’euros seront ainsi investis en 2022, dont un peu plus de 2 millions d’euros pour les l’équipement des services en mobilier, véhicules, informatique et matériels divers, mais aussi pour la maintenance, le gros entretien et la mise aux normes du patrimoine communautaire (centres de loisirs, sentiers pédestres, maisons des associations, crèches...).

Le reste, soit près de 31 millions d’euros sont affectés aux investissements pluriannuels : pour les déchetteries, la gestion du pluvial, l’entretien de voirie, la place Nationale, la place Roosevelt, le pont Vieux, les cheminements piétons dans les hameaux, le giratoire de la Libération, l’amélioration de l’habitat, l’aménagement dans les quartiers Est et Bas Pays, l’aménagement de Port Canal, etc.

L’agglomération continue par ailleurs à développer ses compétences, avec les derniers transferts de compétences à savoir l’Eau, l’Assainissement, le Pluvial et la Petite Enfance, avec comme objectif de rendre aux habitants un service public de grande qualité. Ces transferts, et notamment celui de la compétence Petite enfance entrainent une forte augmentation de la masse salariale de l’agglomération puisqu’elle représente 167 postes pour un coût de près de 5,6 millions d’euros.

Ces démarches et ambitions sont rendues possibles grâce à une gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement, tout en proposant une grille tarifaire des services maîtrisée, sans augmentation d’impôts en 2022 malgré des dotations de l’Etat en baisse de plus de 2,3 millions d’euros entre 2014 et 2022, soit plus de 17,5 millions d’euros de dotations et donc de recettes en moins sur 8 ans pour la collectivité...

Ecomnews - Adds