Ecomnews - Adds
Carpentras : « Ma première usine » pour les entreprises de l’agroalimentaire
Par nicolas francois publié le 05 MARS 2019 à 17:30
Dans sa volonté de déployer une offre immobilière adaptée pour les entreprises du bassin économique carpentrassien, la Communauté d'Agglomération Ventoux Comtat Venaissin (CoVe), via sa marque territoriale La Provence Créative, lance « Ma première usine », un lieu unique regroupant des outils adaptés pour les entreprises qui débutent.

C’est une première dans le paysage vauclusien. Véritable fer de lance dans le projet de développement économique du territoire de la CoVe, « Ma première usine » vient officiellement d’ouvrir ses portes après plus de quatre ans de travaux.

Située dans l’enceinte du marché gare de Carpentras, la pépinière propose, sur une surface avoisinant les 1500 m², cinq ateliers relais, une zone de production et de stockage, ainsi que de nombreux bureaux partagés avec salles de réunion et coin détente.

Si le lieu privilégie en premier lieu les jeunes entreprises issues des secteurs de l’agro-alimentaire et des cosmétiques, pour l’agglo l’objectif est clair, il s’agit de faciliter leur implantation et leur développement sur le territoire.

?id=PVOZ6ujMFBUCSMRO8u5aPiLhlCiEuKrk

« Cette pépinière marque le commencement d’un travail d’accompagnement qui doit faciliter le succès des entreprises tout en assurant un ancrage local de leurs activités dans le temps, souligne Guy Rey, président de la CoVe. Avec ce nouvel outil, c’est l’ensemble du bassin de vie de Carpentras qui va retrouver un regain d’énergie financière et économique. »

Une offre de services adaptée

Pour séduire ces jeunes pousses et les consolider dans leurs premières années d’existence, la CoVe a prévu toute une offre de services adaptés : un hébergement à un prix inférieur à celui du marché, la présence du très haut débit, des services mutualisés, un accompagnement personnalisé ainsi qu’une mise en réseau destinée à favoriser la création de synergies.

?id=YKw28b0KQv0jupNylm36rin52qA1nzxv

« Des passerelles vont pouvoir être envisagées avec les acteurs économiques locaux comme la Gare numérique », précise Thierry Borel, directeur du développement économique et touristique de l’Agglo.

Avec un coût global s’élevant à 1 506 552 €, « Ma première usine » symbolise le premier maillon d’un ensemble de projets de développement que mène l’agglo sur le thème de l’agro-alimentaire.

En effet, la création d’une seconde pépinière « Mon premier bureau », dédiée aux entreprises du tertiaire, est dans les tuyaux avec toujours cette volonté de la part de la CoVe de faire émerger les futures pépites du territoire.

Ecomnews - Adds