Ecomnews - Adds
Castelnaudary : Le cassoulet « La belle Chaurienne » racheté, les emplois sont sauvés !
Par D'Andréano Nicolas publié le 11 OCT 2017 à 12:00
Le Tribunal de commerce de Paris vient de confirmer le rachat de « la Belle Chaurienne » par le groupe Arterris. Ce sont 140 emplois qui seront maintenus sur la ville de Castelnaudary (Aude) et 80 à Piegut-Pluviers (Dordogne).

© La belle Chaurienne

C’est désormais officiel. L’offre de reprise émise par Arterris a été validée par le Tribunal de commerce de Paris. Ce sont donc deux sociétés qui tombent dans le giron de la coopérative agricole Arterris : le CCA du Périgord mais aussi la conserverie du Languedoc.

220 emplois sauvés

Cette reprise va permettre à tous les employés des deux entreprises de conserver leur poste. En Dordogne, CCA du Périgord emploie 80 personnes. Dans l’Aude, ce sont 140 employés qui travaillent pour la Conserverie du Languedoc. Ce sont la totalité des emplois qui seront maintenus par le groupe Arterris.

Qui est Arterris ?

Dirigée par Régis Serres, la coopérative agricole représente 120 dépôts, 95 silos et 63 magasins, répartis sur 300 000 hectares dans le Grand Sud.

Fin 2016 déjà, la coopérative s’était illustrée en reprenant plusieurs groupes dans le Sud-Est comme Ovimpex spécialisé dans l'abattage et la découpe de viande mais aussi Dufour Sisteron, distributeur du Label rouge "Agneau de Sisteron".

Vers de nouveaux recrutements ?

La décision de reprise actée, la coopérative peut maintenant afficher de réelles ambitions. Avec une gamme de produits de terroirs plutôt étendue, Arterris ajoute le cassoulet la Belle Chaurienne et les plats cuisinés Les Bories du Périgord à son offre.

L’objectif est la production de 800 000 canards contre 500 000 à l’heure actuelle. Un sacré objectif qui permettrait l’embauche de nouvelles personnes.

Ecomnews - Adds