Ecomnews - Adds
La croissance continue de s’essouffler dans le Sud-Est de la France
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 06 MARS 2019 à 09:22
Après la période euphorique de 2017 (+6,7%) qui avait permis à la région sud de renouer avec les statistiques de 2008, la Banque de France observe une dégradation du climat des affaires en 2018, avec 13 points de perdus en un an. 2018 marque une décélération de la croissance. Et le rythme devrait encore ralentir cette année, les patrons régionaux prédisant une hausse d’activité de 3%.

?id=4OcSkHx0jYUj6PhbYx3EK3M95oJSCRFb

Dans un environnement international et national incertain marqué par la crise des gilets jaunes, les tensions commerciales et les comportement isolationnistes, les entreprises régionales rencontrent des difficultés à exporter.

Côté investissements, après une forte hausse des dépenses à la fois dans l’industrie (+16,6%), les services (+13,2%) et la construction (+8,5%) en 2018, les prévisions sont revues à la baisse cette année.

« Les chefs d’entreprises interrogés ont fait face à une moindre animation de la demande internationale en particulier en Allemagne, en Italie, aux États-Unis et en Espagne. Et l’industrie régionale a été confrontée à de nombreux incidents techniques », explique Jeannine Roghe, directrice régionale de la Banque de France.

Commentant les résultats du sondage réalisé auprès d’un échantillon de 1 500 chefs d’entreprises de Provence-Alpes Côte d’Azur, la directrice de l’établissement financier se plaît à souligner l’importance des dépenses d’investissements en 2018 en particulier dans l’industrie (+17%), principalement portées par des opérations de modernisation des outils.

« L’industrie concentre 70% du milliard d’euros investi en région l’an passé. C’est un signe fort d’anticipation et de performance des entreprises locales », analyse madame Roghe.

L’accroissement des capacités productives se traduit également par un rebond de l’emploi dans l’industrie en particulier dans les secteurs de la métallurgie et de la chimie. Après une progression de 3,3% du chiffre d’affaires en 2018, la croissance s'annonce à peine moins soutenue dans l’industrie cette année (+3%).

Impact des gilets jaunes sur les services marchands

Dans le domaine des services, « poumon de l’économie de la région sud », les transactions ont progressé en 2018 mais sur un rythme moins dynamique avec une érosion d’activité au printemps avec les grèves à la SNCF et en novembre avec le début du conflit des gilets jaunes.

« Le chiffre d’affaires des services marchands a progressé de 7% en 2017 puis de 4,8% en 2018 tiré notamment par de fortes commandes dans les matériels de transport de fret et passagers (navires, autocars...).

Provence-Alpes-Côte d’Azur se place au quatrième rang des régions françaises dans le secteur des services marchands », détaille la directrice régionale de la Banque de France tout en annonçant un chiffre d’affaires prévisionnel de 3,7% et un recul de 2,6% des programmes d’investissement pour 2019.

Dans le secteur de la construction, le chiffre d’affaires devrait progresser de 2,8% en 2019 tandis qu’une chute de 13% des dépenses d’investissement est annoncée (en particulier dans le gros œuvre, 30%). L’emploi devrait demeurer stable avec toujours un fort recours à l’intérim.

« Le bâtiment, en croissance depuis trois ans, marque le pas en 2018. Les logements autorisés sont en baisse, l’activité tourne au ralenti. Ce sont les travaux publics qui ont tiré l’activité en 2017 et 2018 », analyse Bernard Benitez, adjoint au Directeur du département des Affaires Régionales en PACA.

Photo : Jeannine Roghe, directrice régionale de la Banque de France et Bernard Benitez, adjoint au Directeur du département des Affaires Régionales en PACA. ©NBC

Ecomnews - Adds