Ecomnews - Adds
CRT Côte d'Azur : Quelles sont les nouvelles actions pour développer le tourisme azuréen ?
Par Sanya Maignal publié le 08 OCT 2019 à 09:25
La saison estivale 2019 à peine terminée, le Comité régional du tourisme Côte d'Azur lance déjà sa stratégie 2020 afin de permettre aux professionnels d'inclure de nouvelles actions dans leur budget et cela dans le but de conquérir de nouveaux marchés.

Sur la Côte d'Azur on ne se contente pas du fait d'être la deuxième destination touristique après Paris.

La stratégie de la conquette des marchés est de plus en plus dynamique et notamment grâce à la marque territoriale CÔTE d’AZUR FRANCE. Lancée en 2016 , elle rassemble plus de 200 partenaires azuréens, 90 ambassadeurs officiels et 17 entreprises licenciées.

?id=CATI6Usr95ANJ2o3sOS3EnOJiWMupkJg

2019 : Nouvelles lignes directes

« Le fait marquant de l'année est l'ouverture de la ligne directe Peking-Nice qui va permettre d’accroître la fréquentation de la clientèle chinoise sur la Côte d'Azur », précise Claire Behar.

La Directrice générale du CRTCA souligne également l'importance de l'arrivée en force des Américains avec les vols direct Nice-New-York, ou encore de la clientèle française qui revient sur la Côte (5,3 millions, en hausse de 2%). 50% reste quand même la clientèle internationale : européenne, américaine, asiatique et russe.

Si la fréquentation est sensiblement la même que l'an dernier (11 millions), les professionnels du tourisme se frottent les mains : les visiteurs aiment de plus en plus la Côte d'Azur en mai, juin ou septembre. La saison est de plus en plus large.

Stratégie conquérante autour des atouts de la Côte d'Azur

La volonté de David Lisnard, Président du CRT COTE d’AZUR France, est de « réunir toutes les conditions pour inscrire la destination Côte d’Azur France dans un cercle vertueux. Cela relève de la mission du CRT pour anticiper et préparer l’avenir ».

La stratégie est conquérante avec une centaine d’opérations dans une vingtaine de pays destinées à faire croître et à mieux répartir la fréquentation touristique tout en augmentant la dépense des visiteurs.

« Concrètement, nous avons monté trois clusters : sport et tourisme, culture et tourisme et le cluster Mice, précise Claire Behar, pour offrir de nouvelles expériences aux visiteurs. »

Coté digital, le site internet change, les outils pour vendre des séjours, billets, activités (tous les prestataires présent sur un marketplace) sont mis en place.

« Un autre axe est la stimulation de la consommation en allant capter à l’international des touristes à haut potentiel d'achat ou encore en proposant de nouvelles expériences à vivre sur notre territoire, explique la Directrice générale du CRTCA.

?id=4717eZLYihqsNZv12OWbQlw8dSsZ1ZyT

Marchés internationaux prioritaires

Trois marchés internationaux prioritaires bénéficiant d’une desserte aérienne directe renforcée depuis Nice (Etats-Unis, Chine et Russie), feront l’objet de missions de promotion fédérées de la destination en 2020.

Le CRT se tourne aussi vers l'Inde : « C'est un marché neuf (40 000 visiteurs aujourd’hui, ndlr), avec un fort pouvoir d'achat (116€ dépensés par jour, ndlr), et à fort potentiel de croissance : 100 000 séjours attendus en 2025. Ils aiment la montagne, on leur proposera alors le moyen et le haut pays ! », conclut Claire Behar.

Ecomnews - Adds