Ecomnews - Adds
Montpellier : Les stagiaires de l'AFPA transforment des déchets en oeuvres d'art
Par Johanne Eva Desvages publié le 04 JUIN 2018 à 14:00
Dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, l'AFPA Montpellier/Saint Jean de Védas a organisé un challenge "recyclage" pour ses stagiaires en formation soudage. L'occasion pour les participants de se faire connaître auprès des professionnels du jury, et pour les gagnants de remporter, en plus, une licence de soudage. Les détails d'Ecomnews.

Quatre groupes de stagiaires de l'AFPA ont concouru le 29 mai au challenge "recyclage soudage" animé par la directrice du centre, Annie Brinet. L'objectif de cet événement, organisé lors de la semaine européenne du développement durable, était de développer le côté artistique des stagiaires en formation soudure par la création d'oeuvres réalisées avec des déchets recyclables, inscrivant ainsi ce projet dans une démarche éco citoyenne.

"On s'est posé effectivement la question en voyant la ferraille, tout ce gaspillage de ces pièces qu'on soude à longueur d'année, mais on ne fait rien avec" explique le formateur Cyril Hebert.

?id=gApEqgYjUDq3aFc6aJtRRLygYD3g0gjK

Huit participants ont répondu présents au challenge, constitués en 3 groupes et un individuel. Ils ont présenté quatre créations à un jury composé de professionnels, avec des représentants de BDB études, de Bureau Véritas et de Castolin, mais aussi de la maire de Saint Jean de Védas, Isabelle Guiraud, et de Corine Perrache, Ambassadrice de l'association des stagiaires de l'Afpa.

Un tracteur, un requin-scie, un pick-up et une moto sont ainsi nés de feraille destinée à la benne. Pour les réaliser, il a fallu plusieurs semaines de travail. Romain, seul stagiaire à présenter une oeuvre en individuel, est venu à bout de sa moto en 10 jours.

?id=cijcZXKq0gjaJxh9yn3bWGTN5LTOYMz8

Quant-au requin scie, ses trois créateurs ont eu l'idée d'utiliser comme base un cadre de brouette. "Il y a eu des révélations. Ca a permis de voir le potentiel qu'on peut faire avec des pièces recyclées", explique le formateur en soudure Cyril Hebert.

"On a vu certains candidats qui ont rencontré un peu par hasard ce métier et qui l'ont adopté" ajoute Bernard Duplan, représentant de BDB études et membre du jury. Finalement, le premier prix a été décerné à Ahmed et Benjamin pour la réalisation de leur tracteur, qui gagnent ainsi une licence de soudage.

?id=vGrhKTnIjDxdGgUWSah0HtUFNOV3RmvO

2 stagiaires sur 3 embauchés imédiatement après leur formation

Le centre AFPA de Saint Jean de Védas compte aujourd'hui 29 stagiaires en formation soudure. "2 stagiaires sur 3 trouvent un poste immediatement en sortant d'ici et les autres très rapidement aussi", explique le formateur Cyril Hebert, qui "a de très bons retours" des anciens stagiaires. "On a un site facebook où nous gardons le lien avec eux", ajoute-t-il.

Si la soudure est aujourd'hui un secteur porteur en termes d'emploi, la formation délivrée à l'AFPA contribue aussi à ce dynamisme.

"Au fil du temps j'ai vu que l'Afpa a développé de vrais talents sur son management, sur ses équipes et ses filières par les candidats que j'ai pu voir. L'AFPA a su s'adapter aux réalités du terrain", témoigne Bernard Duplan, directeur de BDB études.

Une reconnaissance des entreprises qui facilite aujourd'hui l'embauche des stagiaires en fin de formation.

Ecomnews - Adds