Ecomnews - Adds
DIGIT’Alès veut rassembler l’écosystème numérique du territoire
Par Redaction publié le 10 OCT 2019 à 09:08
DIGIT’Alès, le campus numérique d’Alès, a été inauguré ce 8 octobre pour réunir, dans un même lieu, l’ensemble de l’écosystème digital du grand bassin alésien et délivrer des formations sur les métiers de demain.

Alès mise sur la transformation numérique pour continuer à dynamiser son territoire. C’est dans cette optique que le 8 octobre dernier le campus numérique DIGIT’Alès a été inauguré par Max Roustan, le président d’Alès Agglomération, entouré notamment de Fabrice Verdier, Conseiller Régional délégué aux nouvelles technologies de l'Information et de la Communication (TIC).

Annick Le Lan, la directrice d’Alès Myriapôle, Jean Rampon, sous-préfet du Gard à Alès et Jean-François Kappes, directeur régional de Simplon Occitanie, ont eux aussi participé au traditionnel coupage de ruban.

Le bâtiment, qui appartenait autrefois à la CCI d’Alès, a pour vocation de rassembler l’écosystème numérique des 74 communes du grand bassin alésien. Issu d’un partenariat entre Alès Agglomération et la Région Occitanie, le campus numérique combine des espaces dédiés aux entreprises, comme des bureaux partagés, un espace co-working et des équipements dédiés à la formation dont un amphithéâtre de 180 places et des postes informatiques.

« Nous sommes dans un territoire accidenté où il est difficile de se déplacer. L’idée est venue, avec la Région Occitanie, de travailler sur un système de formation par correspondance ciblé sur l’informatique. C’est ce qui a été mis en place ici. Nous aurons notamment des enseignants qui travailleront avec des personnes isolées dans nos Cévennes et qui finiront par avoir un diplôme », précise Max Roustan, président d’Alès Agglomération.

?id=RC5xnmNHN2EoBg0kZgCniNkpyGVmfHQf

Un centre de formation à distance

DIGIT’Alès fait partie du dispositif e-formation qui permet aux étudiants et aux demandeurs d’emploi de suivre un cursus à distance depuis un tiers-lieu dans lequel ils devront se rendre au moins une fois par semaine. Autrement dit, le campus numérique d’Alés est l’un des 33 tiers-lieux où il sera possible de suivre le même niveau de formation que dans les grandes métropoles régionales que sont Toulouse et Montpellier, pour 77 formations et 10 certifications ou réglementations.

A Alès, les 21 utilisateurs déjà inscrits pourront bénéficier de conseils pour faciliter l’apprentissage et de 15 postes informatiques connectés au très haut-débit. Le programme permet de renforcer l’accès à la formation sur l’ensemble du territoire.

La seule formation en cybersécurité dans la région Occitanie

C’est dans le campus numérique d’Alès que le Conservatoire National des Arts et Métiers d’Occitanie, le CNAM Occitanie, a décidé de délivrer sa première formation en cybersécurité. Le diplôme de niveau BAC+3, dont la formation se déroule en alternance sur une année, combine la licence STS informatique et le certificat d’analyste en cybersécurité.

Le nombre d’emplois dans la sécurité informatique a quadruplé en 2 ans en France et on estime à 1450 les postes créés dans le domaine d’ici 3 ans.

Un des 20 centres de l’Ecole Régionale du Numérique

Le campus numérique d’Alès intègre également le réseau de l’Ecole Régionale du Numérique, animé par Simplon Occitanie. Ce programme délivre deux titres professionnels pour devenir développeur web ou technicien supérieur système et réseaux. Depuis leur lancement à Alès en 2016, ces formations diplômantes de 1550 heures ont permis à 80% des apprenants de trouver un emploi dans les six mois.

Fabrice Verdier, Conseiller Régional délégué aux nouvelles technologies de l'Information et de la Communication (TIC), s’est intéressé de près à la fondation de DIGIT’Alès, financée en partie par la Région Occitanie : « cet écosystème global nous paraît intelligent et innovant et il était logique que la Région Occitanie l’accompagne. C’est un investissement pour l’avenir que nous avons souhaité faire car il s’agit des emplois d’aujourd’hui et de demain».

Un espace dédié aux start-up

Afin de mieux répondre aux besoins des entreprises et de renforcer les liens entre la formation et les entreprises du bassin alésien, le campus numérique accueille cinq start-up, qui évoluent dans le domaine du digital. Ces derniers disposent de tout l’équipement nécessaire à leur croissance mais aussi de l’accompagnement d’Alès Myriapolis, le pôle digital qui met son équipe d’experts à la disposition des entrepreneurs du territoire Alès Cévénnes.

Selon Max Roustan, maire d’Alès et président d’Alès Agglomération, c’est une réussite : « pour arriver à faire travailler ensemble la formation et les besoins des entreprises, un étage est occupé par des start-up. Mon malheur c’est que c’est déjà plein. Alors il faudra penser à un agrandissement, dès le jour de l’inauguration ».

Eric Emmanuel Galland

Ecomnews - Adds