Ecomnews - Adds
Emploi : 3,7 millions de recrutements prévus d’ici juin 2020
Par Fiona Urbain publié le 21 NOV 2019 à 16:37
Selon le baromètre Adecco, d’ici la fin du premier semestre 2020, 3,7 millions de recrutements en France sont prévus. Cela représente une augmentation de 3,5% par rapport aux prévisions de recrutement sur l’année 2019, soit 125 400 recrutements supplémentaires.

Adecco a publié les résultats de son dernier baromètre portant sur les prévisions de recrutement en France sur 12 mois, du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020.

D’ici la fin du premier semestre 2020, 3,7 millions de recrutements en France sont prévus. Cela représente une augmentation de 3,5% par rapport aux prévisions de recrutement sur l’année 2019, soit 125 400 recrutements supplémentaires.

La part des CDI est également en progression de 2 points et atteint désormais 41% des prévisions de recrutement.

La part des CDD représente 29% des prévisions de recrutement (-1 point) et les stages/apprentissages 8% des prévisions (-1 point).

La part de l’intérim reste stable à 22%. Les besoins en recrutement sont en augmentation et la pénurie ressentie par les employeurs est de 50%.

Les régions du Sud de la France en haut du classement

Après l’Ile de France, ce sont les régions du Sud qui enregistrent le plus de recrutements : Auvergne Rhône-Alpes (485 473 recrutements : +4%), Nouvelle-Aquitaine (326 627 recrutements : +2%), Occitanie (307 849 recrutements : +1%) et PACA (305 696 recrutements : +1%)

?id=NzMmEJExstkN1raPIVsLtS28H9mbmFQz

Une pénurie dans certains secteurs

Tous les secteurs sont pourvoyeurs d’emplois dont 8 sont en tension :

  • La construction reste le deuxième secteur avec les plus forts besoins de recrutement (376 500), mais il fait également face à la plus forte pénurie ressentie (65%)
  • Les activités informatiques et services d'information font partie des secteurs ayant de forts besoins en recrutement (75 808) mais il est aussi le deuxième secteur avec la plus forte pénurie ressentie (63%)
  • Avec 59% de pénurie ressentie, le secteur de la logistique est le troisième secteur d’activité avec la plus forte tension, en particulier dans le transport terrestre de marchandises où la pénurie ressentie est particulièrement élevée (70%)
  • L’hébergement médico-social (ex : EHPAD) et actions sociales sans hébergement : pénurie ressentie de 57%
  • Activités pour la santé humaine (salariés dans le domaine médical) : pénurie ressentie de 53%
  • L’hébergement et la restauration : pénurie ressentie de 53%
  • L’industrie agroalimentaire : pénurie ressentie de 53%.
  • Les services aux entreprises : les activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture, d'ingénierie, de contrôle et d'analyses techniques font face à une pénurie ressentie de 53%.

?id=IpnQCC09U1B4mhBQfe9WIVTl7sHsB3Nb

Ecomnews - Adds