Ecomnews - Adds
Toulouse : Geneviève Fioraso prend la tête de l'IRT saint Exupéry
Par Guillaume Bernard publié le 03 AVR 2019 à 14:00
Gilbert Casamatta, qui a dirigé l'Institut de Recherche Technologique Saint-Exupéry pendant 6 ans passe le flambeau à Geneviève Fioraso. Portrait et interview.

C’est d’abord une personnalité venue de la sphère politique qui est nommée à la tête de l’Institut de Recherche Technologique Saint Exupéry, accélérateur d’innovation qui associe des partenaires publics et privés pour développer la recherche à destination des entreprises.

Ancienne ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche sous François Hollande et ancienne secrétaire d'État chargée de l'enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso a également été députée de l'Isère de 2007 à 2017.

Elle présente son parcours politique comme un atout : “je connais bien l'écosystème politique de Toulouse. J’ai par exemple été sur les bancs de l’Assemblée Nationale en même temps que Jean-Luc Moudenc.

?id=CQnlRZcc3G05WPPUVFLnGUN4lSGZzZgy

Mais elle est également une connaisseuse des secteurs de l’innovation et des nouvelles technologies. Si elle a débuté sa carrière en tant que professeure d’Anglais, elle a ensuite rejoint la direction de la start up Grenobloise Corys, puis est devenue, en 2003, PDG de la Sem Minatec Entreprises, plateforme d‘innovation dans les secteurs des nanos et microtechnologies.

Par la suite elle a co-piloté le Campus d’innovation Giant avec le CEA. Enfin, elle préside depuis 2 ans le Conseil d’Orientation Stratégique de l’ESPI (European Space Policy Institute) à Vienne.

A la tête de l’IRT il lui faudra pérenniser son modèle de financement qui fonctionne aujourd'hui sur le modèle 50/50 grâce au dispositif “Investissements d'Avenir” : son financement est mi-public mi-industriel.

Ce modèle va devoir passer, au-delà de l'horizon 2025 au modèle “des trois tiers”, c'est-à-dire un tiers pour l'Etat, un tiers pour le privé (via les industriels engagés dans les projets) et un tiers qu'il reste encore à développer auprès de partenaires institutionnels comme l'Europe.

?id=l1O4oPzkW9k9KeuoKmv3hKup9Hi5YkvS

Guillaume Bernard en direct de Toulouse

Ecomnews - Adds