Ecomnews - Adds
Grasse déroule le tapis rouge aux parfumeurs !
Par Sanya Maignal publié le 28 JUIN 2019 à 09:00
Riche de 50 000 pièces originales, le Musée international de la Parfumerie, restauré et agrandi à Grasse, commence une nouvelle vie sur ce territoire où Jérôme Viaud mise sur une stratégie économique basée sur le retour aux origines de la parfumerie et des savoir-faire.

Les madeleines de Proust olfactives ! C'est ce que la nouvelle exposition temporaire du Musée international de la Parfumerie de Grasse offre. « L'histoire fabuleuse de l'eau de Cologne » est racontée à travers des flacons de liquide précieux de nos pères et grand-pères, des mamies ou encore tantines.

Des petites boites aux cristaux parfumés correspondant à chaque marque et flacons nos permettent au visiteur de ressentir ces odeurs qui ont bercé son enfance. C'est avec cette exposition organisée avec le soutien scientifique et financier de l’ARMIP que le MIP restauré, agrandi recommence une nouvelle vie.

?id=riPLoSRz8X8oswmymWHH8aa1UsNVSnia

Le parfum du développement économique

Le parfum est la « colonne vertébrale, une ligne de force pour le territoire qui s'est construit autour de la parfumerie et des savoir faire qui l'accompagnent » explique Jérôme Viaud, Maire de Grasse et Président de l'agglo Pays de Grasse.

Alors que certaines grandes maisons telles LVMH, Dior, Givodon sont déjà présentes sur ces territoires, d'autres envisagent de s'y (re)installer. Outre ces grands noms, « ce sont aussi toutes les entreprises de flaconnage verrerie, imprimerie, fabriquant des mouillettes et autres horticulteurs qui renforcent la dynamique économique, fiscale et la création d'emploi », précise Jérôme Viaud.

Un nouveau souffle, une nouvelle dimension

Les savoir-faire liés aux parfums ont été reconnus par l’UNESCO et inscrits au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Grasse reste alors la capitale mondiale de la Parfumerie et enregistre une augmentation dans l'industrie du tourisme bénéfique (120 000 visiteurs au MIP) pour la dynamique du territoire.

Créé en 1989, le MIP a été restauré et agrandi pour la première fois au début des années 2000. En 2018 et 2019, le MIP se rend encore plus beau, fonctionnel et en adéquation avec les attentes du public pour un montant global d’investissement de 800 000 euros, financés par la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse à hauteur de 50 %, et par l’Association des Amis du Musée International de la Parfumerie (ARMIP).

?id=Hqaw4ZSNDRKOVx6EANwdxVx2WVQRwR2O

Ecomnews - Adds