Ecomnews - Adds
Grenoble : Nolio simplifie la planification des entraînements sportifs
Par Redaction publié le 04 MAI 2022 à 09:35
François Dupont, diplômé de Grenoble INP – Ensimag en 2019, a fondé Nolio avec un copain de promo. Cette plateforme facilite l’interaction des entraîneurs avec les sportifs qu’ils coachent.

Après un IUT d’informatique à Grenoble, François Dupont rejoint l’école d’informatique et de mathématiques appliquées de Grenoble avec Alexandre Bouquet, qui a suivi le même parcours.

Tous deux anciens sportifs de haut niveau, respectivement en ski et en athlétisme, ils se découvrent des centres d’intérêt communs et se lancent, en dehors du cadre scolaire, dans un projet de « bidouille », pour s’amuser.

« Nous étions en deuxième année à Grenoble INP - Ensimag quand nous avons eu l’idée de mettre en ligne nos entrainements pour mieux interagir avec nos entraîneurs, indique François Dupont. En discutant avec des amis sportifs, nous nous sommes rendu compte que cela pouvait intéresser des entraîneurs, et leur faire gagner un temps précieux. »

C’est ainsi que les deux étudiants mettent au point la première version de Nolio, qui tournait déjà à leur sortie de l’école en 2019 avec une quinzaine d’entraîneurs comme cobayes. Une fois leur diplôme en poche, les deux jeunes ingénieurs intègrent la promotion accélérée du Pépite oZer, pour peaufiner leur projet et créer une start-up.

Bien leur en a pris ! Aujourd’hui, Nolio compte 800 entraîneurs abonnés, et 20 000 sportifs et sportives qui l’utilisent quotidiennement. Et parmi eux figurent plusieurs équipes de France qui préparent les JO 2024 de Paris, dont plusieurs disciplines du cyclisme et la fédération française d'aviron !

?id=C8dyX2mabhAIWVbBpGe35YBJT22pdLvs

Spécialement conçue pour les entraîneurs et les entraineuses de sports d’endurance, cette plateforme de planification permet de définir des programmes d’entraînement personnalisés pour chacun de leurs sportifs, lesquels entrent en retour leurs performances et leurs commentaires.

« Nolio peut également récupérer les données des séances d’entraînement en se synchronisant avec les montres connectées des usagers, quel que soit la marque et le modèle. »

Les deux fondateurs, qui vivent depuis quelques mois des revenus issus de l’activité de leur start-up basée à Grenoble, ont recruté un premier CDI il y a un mois (développeur) et envisagent d’en recruter un second en septembre prochain (marketing). Ils font également travailler trois alternants et un stagiaire.

Ecomnews - Adds