Ecomnews - Adds
Quel est l’impact du COVID-19 auprès des entreprises de Provence Alpes Côte d'Azur ? Zoom sur les résultats de l'enquête de la CPME Sud
Par Philippine Gentit publié le 07 MAI 2020 à 09:06
La CPME Sud, première organisation interprofessionnelle de défense des TPE et PME, a mené une enquête sur l’impact de la crise du COVID auprès des entreprises de la région. Les résultats particulièrement inquiétants, incitent les responsables de la confédération à mener des actions de soutien aussi bien au plus haut niveau étatique pour l’aménagement législatif, que sur le plan opérationnel avec des mesures immédiatement applicables.

Une enquête réalisée en ligne auprès de 1450 chefs d’entreprise, tous secteurs d’activité confondus, démontre le retentissement très lourd de la crise sanitaire sur l’activité des entreprises.

La CPME Sud a sondé les entrepreneurs sur les 6 départements du territoire (Var, Vaucluse, Bouches du Rhône, Hautes Alpes, Alpes de Haute Provence et les Alpes Maritimes) afin de mesurer l’impact du Covid-19 sur leur activité. Les résultats sont alarmants.

?id=yS94KQJ7Xp8pOkVsHZsxFAHaUNa995V0

Chiffres clés :

  • 93.6% des dirigeants interrogés constatent une baisse de leur chiffre d’affaires supérieure à 50%.
  • 65% des chefs d’entreprise évaluent cette baisse entre 50 et et 70%
  • 61% des entrepreneurs craignent une faillite de leur entreprise après décision de la
    fermeture, soit plus d’un dirigeant sur deux.
  • 45% des entreprises disposent de seulement un mois de trésorerie pour couvrir les charges
    d’exploitation.
  • 46% des TPE-PME subissent des retards de paiement, soit une entreprise sur deux.

?id=5mUfkMEbH0FIkT0CdYcPKDpWhY3WnnEW

?id=llPvuuNWSXa9Mic21wzJtg1t16sc24hh

Concernant les dispositifs d’aides :

  • 87% des entrepreneurs s’estiment bien informés sur les aides et les accompagnements dont ils peuvent bénéficier.
  • 59% ont déjà fait une demande d’activité partielle,
  • 52% une demande de report des échéances fiscales et sociales
  • 38% ont demandé à bénéficier du prêt garanti par l’Etat (PGE)
  • 42% des TPE ont sollicité l’aide du fonds de solidarité.
  • 80% des dirigeants ont le sentiment d’avoir été épaulés par leur banquier

?id=OuXcvyhodXqFo7zDkywcTBGlZbnf43Zg

L’enquête souligne également que plus des trois quarts des entreprises (76%) déplorent le manque de soutien de leur assureur.

La CPME Sud a été depuis le début de la crise aux cotés des entreprises afin de les aider à comprendre et à adopter les différents dispositifs mis en place.

Grâce à la mobilisation de ses équipes territoriales en contact permanent avec les chefs d’entreprise et aux remontées d’informations qu’elle détenait, la CPME Sud a été à même d’intervenir au plus haut niveau de l’Etat, permettant aux responsables du gouvernement de réajuster, le cas échéant, certaines des mesures proposées.

Soucieuse d’être présente aux cotés des entreprises dans la période complexe de dé-confinement, la CPME Sud a souhaité accompagner les chefs d’entreprise et leurs salariés pour aborder le retour à l’activité le 11 mai prochain dans les conditions sanitaires optimales.

Constatant que beaucoup d’entreprises se sont retrouvées contraintes de ralentir, voire de stopper leur activité par manque d’Equipement de Protection Individuelle (EPI), la CPME SUD a lancé une initiative régionale : la box « Protégeons nos salariés », pour permettre aux entrepreneurs et à leurs salariés à un retour à une activité sécurisé.

?id=kftn3m7eAulGRF9yjeGlvgqiTFvel4u1

Cette initiative a été lancée et mise en place par la CPME Sud en partenariat avec l’entreprise adaptée ANTILOPE. La box « Protégeons nos salariés » by CPME Sud est composée de 3 masques lavables (norme AFNOR), de 200 lingettes antiseptiques et d’1 flacon de gel hydroalcoolique 250 ml (tous les produits sont fabriqués en France).

En vue de résister à la crise économique qui se profile dans les semaines et les mois à venir, la CPME Sud s’associe naturellement aux réflexions menées autour du «Plan Marshall COVID-19 » pour sauver le tissu économique local et régional.

"Si incontestablement les mesures de ce plan Marshall relèvent d’un apport d’investissement de la part de l'Etat et des collectivités, la reprise passera inévitablement par un encouragement à la consommation locale et par un appel au sens citoyen. La contribution individuelle sera indispensable à la sauvegarde des entreprises du territoire, " a déclaré Alain GARGANI, Président de la CPME Sud.

Ecomnews - Adds