Ecomnews - Adds
Journée des Droits des Femmes : Interview exclusive de Claudie Haigneré, la première femme française astronaute !
Par Fiona Urbain publié le 08 MARS 2022 à 09:48
A l’occasion d’une conférence sur l’Espace oragnisée par la Fondation Van Allen à Montpellier. Ecomnews a pu interviewer Claudie Haigneré, première et seule femme astronaute française. Un portrait inspirant.

Docteur en médecine, Claudie Haigneré est titulaire de certificats d’études spécialisées en rhumatologie et en médecine aéronautique et spatiale, et d’un Doctorat ès Sciences.

« Avant ça, j'ai été une enfant qui, à l'âge de 12 ans, a été complètement fascinée par le premier pas de l'homme sur la Lune en juillet 69, qui s'est mis à rêver à ça et qui a mûri cette idée de devenir astronaute » explique Claudie Haigneré.

Sélectionnée comme candidate astronaute par le CNES en 1985, elle est responsable à partir de 1990 des programmes de physiologie et de médecine spatiale au Centre national d’études spatiales (CNES).

En août 1996, Claudie Haigneré, en tant qu’astronaute du CNES, effectue un vol de 16 jours à bord de la station orbitale russe Mir dans le cadre de la mission franco-russe Cassiopée, réalisant de nombreuses expériences médico-physiologiques, techniques et biologiques.

?id=P45Q271dMgS5NeJQtu0y0ky03JkkQD3Y

Puis, en janvier 2001, astronaute de l’ESA, elle devient la première française à voler à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Au titre d’ingénieure de bord n° 1, elle réalise un programme expérimental dans les domaines de l'observation de la Terre, de l'étude de l'ionosphère, des sciences de la vie ainsi que des sciences de la matière.

« J'ai eu la chance d'avoir des parents, des amis, des collègues qui m'ont dit mais pourquoi pas ? Personne ne m'a dit c'est pas pour toi. Donc, je n'avais pas ces blocages extérieurs ou intérieurs. Je dirais que ma féminité était plutôt un atout et non pas une difficulté ».

« Aujourd'hui, les enjeux que nous avons à relever nécessitent tous les talents scientifiques et technologiques en particulier, mais aussi humanistes, philosophiques… On ne peut pas faire un monde uniquement défini, écrit, dessinés par les hommes. »

« Alors, aux jeunes filles, je leur dis souvent osez vivre votre vie, pas celle que les autres ont choisi pour vous. N’attendez pas d'être parfaites pour vous lancer ! »

?id=Oh2CMpFoUMSqxk1hNgclgcbavAuomz2c

En 2002, elle rejoint l'équipe gouvernementale de Jean-Pierre Raffarin, en tant que ministre déléguée à la Recherche et aux nouvelles technologies puis en 2004, en tant que ministre déléguée aux Affaires européennes.

« L’entraînement est moins long mais l'esprit d'équipage, peut être moins marqué quand on est dans le monde politique que dans le monde du vol spatial habité. » conclut avec le sourire Claudie Haigneré.

Ecomnews - Adds