Ecomnews - Adds
Marseille : L’État alloue 31 millions d'€ pour la formation et l'emploi en région Sud
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 10 DEC 2021 à 09:46
Élisabeth Borne, ministre du travail, de l’Emploi et de l’insertion s’est rendue à Marseille le 9 décembre 2021 pour signer un avenant au contrat « France Relance » dans lequel l’État alloue 31 M€ supplémentaires pour augmenter les capacités, améliorer la formation et favoriser l’employabilité dans des secteurs d’activité en tension et cela en partenariat avec la Région Sud.

Des offres d’emploi non pourvues… Le phénomène ne concerne pas seulement les métiers de la restauration, l’hôtellerie ou le transport routier de voyageurs mais toutes les filières en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Venue en janvier dernier à Marseille avec une enveloppe de 60,8 M€ destinés aux demandeurs d’emploi en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la ministre du travail, de l’Emploi et de l’insertion Élisabeth Borne revient dix mois plus tard pour compléter le volet formation avec une nouvelle aide de 31 M€ pour la région dont le taux de chômage flirte tout de même avec les 10%.

?id=Kafy32UeyVZOMflAMgwgMwK3akeuxLpS

Cet investissement vise 4 505 formations complémentaires. Il permettra de faciliter la reconversion des salariés, remettre en activité les demandeurs d’emploi de longue durée et amplifier l’effort de formation pour répondre aux difficultés des secteurs en tension.

« C’est paradoxal, assez incompréhensible et insupportable. Le niveau de chômage est élevé et les entreprises cherchent à embaucher. Nous subissons le revers de la reprise économique. Le premier ministre a annoncé en septembre un plan de 1,4 Md € dont 800 M€ pour former les demandeurs d’emploi de longue durée. Ces formations nous voulons les conduire main dans la main avec les Régions et développer des formations sur mesure », a déclaré la ministre à l'Hôtel de Région.

?id=ZuejLZcfyvNQ9NTFp35p86SRA0IG7rzo

Cri d’alarme contre la fermeture des boîtes de nuit

Invitée à l’Hôtel de la Région Sud, elle a également participé à une table ronde initiée par le président de la Région Sud Renaud Muselier qui a invité les représentants des principales filières régionales a dresser l’état des lieux de l’emploi dans chaque branche.

Au nom des métiers de la restauration et de l’hôtellerie (UMIH) Bernard Marty a poussé un cri d’alarme à l’annonce des nouvelles mesures de fermeture administratives des discothèques.

« Je vous demande d’intervenir auprès du premier ministre pour rouvrir les boîtes de nuit sinon la fête aura lieu ailleurs », a-t-il appuyé auprès de la ministre. De son côté Frédéric Tomasella, au nom de la Fédération des travaux publics, a expliqué la nécessité de donner du plaisir aux gens en travaillant.

?id=4Vk9FfWPR2sbYp3AXeFR9010uL1FpSvH

« En région, les industriels ont exprimé 13 000 intentions de recrutement », a souligné Thierry Chaumont, délégué général de l’Union des industries et de la métallurgie. A la veille de l’ouverture des stations de Serre-Chevalier ce week-end, Laurent Reynaud, délégué général des domaines skiables a indiqué que la filière était sur « la ligne de départ » malgré les difficultés à trouver des personnels avec un parcours vaccinal complet.

En fin de matinée, la ministre s’est rendue dans les quartiers nord de Marseille à la rencontre des fondateurs de l’Épopée, tiers lieux d’innovation éducative et sociale.

Installée dans les anciens locaux de Pernod Ricard, l’Epopée a notamment développé des formations dans l’électronique. Nathacha Doucet a présenté Qwantic à la ministre, un dispositif qui forme 400 apprentis par an de manière ludique et immersive.

Ecomnews - Adds