Ecomnews - Adds
Marseille, le port devient une étape privilégiée de la route de la soie grâce aux investisseurs chinois
Par Rédaction publié le 16 JUIN 2018 à 09:00
Après avoir déjà investi dans de nombreux secteurs en France, les investisseurs chinois se tournent maintenant vers Marseille. Que ce soit par sa taille ou bien sa localisation avantageuse, le port de Marseille est devenu un investissement stratégique idéal pour l’Empire du Milieu. De ce fait, le 31 mai, le port de Shanghai et de Marseille ont signé un accord de coopération.

A Marseille, les Chinois sont de plus en plus nombreux. Aussi bien pour le tourisme que pour les affaires. Ces investisseurs du Céleste Empire ont maintenant pris pour cible le port de la ville qui fait l’objet de bien des convoitises.

En effet le port dispose d’un emplacement privilégié. Situé entre deux autoroutes et à un quart d’heure de l’aéroport, il est idéalement situé entre l’Italie et l’Espagne, mais également face à l’Afrique du Nord qui représente à ce jour 30 % de la clientèle du textile chinois.

Pour Dingguo Chen (entrepreneur chinois de la région du Wenzhou), la ville pourrait être le centre des échanges entre la Chine, l’Afrique et l’Espagne. En vue de cet immense potentiel, le jeudi 31 mai a été signé un accord de coopération entre le port de Marseille et celui de Shanghai. Un accord qui confirme l’attirance des investisseurs de l’Empire du Milieu pour la ville.

Cet accord s’était déjà concrétisé en janvier par l’officialisation de l’arrivée de l’usine européenne du fabricant de pneus Quechen Silicon Chemical dans les bassins ouest du port. Un investissement qui s'élevant à 100 millions d’euros et qui a directement créé 130 emplois. L’installation du MIF68 dans les quartiers Nord de Marseille a également contribué à la concrétisation de ce partenariat.

Cette installation qu’est Marseille International Fashion center (MIF 68) propose 95 showrooms de 170 m² chacun réparti sur quatre conteneurs et deux niveaux. Grâce à cette nouvelle opportunité, la ville de Marseille s’apprête à devenir la dernière étape de la route de la soie et ainsi prendre la place de Venise.

Ecomnews - Adds