Ecomnews - Adds
Montpellier : Comment le Groupe Cap Santé fait face à la crise sanitaire et se développe ?
Par Fiona Urbain publié le 28 OCT 2020 à 15:56
A l’occasion de la dernière conférence de presse commune au CHU de Montpellier et des groupes de santé privés de la Métropole, Ecomnews a pu interviewer Lamine Gharbi, Président du Groupe Cap Santé et de la Fédération de l'hospitalisation privée. Il fait le point sur la gestion de la crise sanitaire dans ses établissements et sur le développement de son groupe. Interview !

Selon le Président de la Fédération de l'hospitalisation privée, 30% des patients Covid sont pris en charge par le privé qui a tout son rôle à jouer dans la gestion de cette crise sanitaire.

« Comme dans d’autres agglomérations, nous sommes en tension, donc il faut être vigilants pour que nous puissions reprendre dans quelques semaines ou un mois un fonctionnement normal et que l’on puisse continuer à prendre en charge les patients qui nécessitent des soins courants » assure le Président du Groupe Cap Santé.

?id=dhtxpDNXI5x4nwctVh3oQwYu4HcKy3kC

La Clinique Saint-Jean à Saint-Jean de Védas

La nouvelle clinique Saint-Jean à ouvert ses portes le 20 août dernier. Un seul regret pour Lamine Gharbi, ne pas avoir pu l’inaugurer à cause des mesures sanitaires. « L’époque n’est pas aux célébrations mais aux soins. »

« C’est un établissement dont nous sommes très fiers. Nous l’avons voulu vraiment ouverts à tous, il n’y a pas d’avance de frais à faire. Si vous devez vous faire opérer en urgence, il n’y a pas de dépassement d’honoraires » précise Lamine Gharbi.

Située à Saint-Jean-de-Védas, à la sortie de l’autoroute, la nouvelle clinique se divise entre un bâtiment de chirurgie et de médecine de 26.000 m² et un pôle de consultations de 8.000 m². Elle dispose de 251 lits et places dont 70 lits de médecine et soins palliatifs, 50 lits de chirurgie, une unité pédiatrique de 28 lits, 8 lits de réanimation et 8 lits de surveillance continue, et 54 places d'ambulatoire.

Ce nouvel établissement a nécessité un investissement de près de 100 millions d’euros.

?id=oezGCp6MIoEogGHCAke9Ej0xTzHEhAVs

La clinique Saint-Louis à Ganges

Autre projet : la reconstruction de la clinique Saint-Louis à Ganges, car le bâtiment d’une cinquantaine d’année est situé en zone inondable. « Donc nous avons acheté un terrain route de Nîmes pour offrir à ces populations excentrées de la métropole un établissement flambant neuf avec toute la modernité technique et technologique que nos concitoyens attendent sur tout le territoire ».

La nouvelle clinique Saint-Louis devrait être livrée à l’été 2022. Elle accueillera 100 lits et 9 blocs opératoires, pour 30 000 patients par an. Un investissement de 20 millions d’euros pour Cap Santé.

Cap Santé c’est 18 établissements, un peu plus de 2000 salariés sur le territoire de l’ex Languedoc-Roussillon, dont 300 médecins. Le groupe déjà recruté 150 infirmières cet été pour la clinique Saint-Jean et à terme, plus de 1000 personnes travailleront sur le site.

?id=QWgvNohNdB3fTxPgQSqOqAblaC2nHtIF

Ecomnews - Adds