Ecomnews - Adds
Une reprise d’activité contrastée pour les salles de sport. Reportage dans la ville la plus sportive de France : Montpellier
Par Noémie Bouisset publié le 14 JUIN 2021 à 09:27
Tous les quartiers de Montpellier sont équipés de salles de sport, mais la foule ou les grosses affluences semblent manquer au rendez-vous de leur réouverture. Reportage exclusif d’Ecomnews.

Dans la jungle des machines de musculation, quelques personnes retrouvent, à bout de souffle, leurs équipements favoris pour faire de l’exercice. Mais, dans beaucoup de salles de sport au nord-est de Montpellier, une bonne partie des machines sont inoccupées. Si certaines salles d’habitude très fréquentées retrouvent leurs clients progressivement, d’autres accueillent très peu de monde.

Un « engouement collectif fait dans le calcul », selon Hazma Tabiti, responsable de la salle de sport Keepcool aux Beaux Arts. Suite aux taux de fréquentation explosifs qu'ont connu les terrasses à leur réouverture, il estime que la plupart des personnes ont décidé de ne pas se rendre dans les salles de sport immédiatement après leur reprise, afin de ne pas répéter le phénomène.

« Finalement, tout le monde a eu la mauvaise idée de na pas y aller en même temps, ce qui fait que nos clubs sont pour l’instant plus ou moins vides » explique Hamza Tabiti, un peu amusé du quiproquo.

Le responsable ajoute que les gens semblent re découvrir comment vivre.

« Entre aller aux bars, dans les restaurants, à la plage ou à la salle de sport, les gens ont tout d'un coup l'embarras du choix. On est concurrents avec les bars et les restaurants maintenant » explique-t-il.

Il ajoute : « J'espère que ce sera un entre-deux et que les gens feront un peu de restaurant et peu de sport, mais aussi de la plage et de la culture ».

Pour certains anciens habitués des salles de sport, l’exercice à domicile est aussi devenu une pratique favorisée, d’autres peuvent tout simplement ne plus être habitués ou motivés à se rendre dans les salles de sport.

« Je pense qu’il y a aussi de la crainte, de la peur », liée à la propagation du virus, s’exprime une cliente de la salle de sport Keepcool.

Si les responsables de salles sont débordés à relancer leur activité, « il n’y a pas grand monde depuis la réouverture », répondent tous les gérants contactés dans le cadre de ce reportage.

?id=NTr5HwNlb0e2y8NmLb37IQAC2Evhlsv1

« On aurait pu ouvrir l’été, explique le responsable de la salle de sport Sunsud à Montpellier, mais ce n’est pas dans l’habitude des français de faire du sport en salle l’été. On n’a pas beaucoup de fréquentation pour l’instant, mais on était fermés pendant neuf mois, donc c’est normal, on ne s’attend pas à beaucoup de monde. » Il ajoute que pour sa salle, « au niveau économique ça va, c’est seulement au niveau social et sportif qu’il y a un vrai manque ».

« On a essayé de se diversifier et de proposer quand même des séances en digital et d’autres en extérieur quand on le pouvait, mais gratuitement et surtout pour garder le lien avec nos adhérents », précise Hamza Tabiti. Des séances qui seront d'ailleurs maintenues suite à la forte demande des clients.

En termes économique, les employés de sa salle étaient en chômage partiel, tandis que le loyer (environ 3 000 euros) et la location des machines (environ 5 000 euros) devaient être subventionnés, et certains adhérents demandaient aussi le remboursement de leurs abonnements. « On a accédé aux aides de l’État pendant la fermeture, mais c’est tout ce qu’on a eu en entrée d’argent. Heureusement qu’on a seulement fermé provisoirement et non définitivement. Certains de nos concurrents ont fait faillite. » Il ajoute également : « Ça nous handicape juste un peu parce qu’on a des crédits à rembourser. On pense juste à garder la tête hors de l’eau, on commence à voir le bout du tunnel maintenant. » ajoute-t-il.

Les clients restent positifs et tournés vers la prochaine étape de déconfinement

Du côté des clients, l’engouement est présent. « Pour les habitués, on retrouve un peu une famille, parce qu’on avait l’habitude de se voir souvent, de se parler. Ça fait du bien » s’exprime l’un deux. Une autre cliente, Christine, s’exclame : « On attendait ça depuis des mois ! C’est un peu décevant qu’il n’y ai pas beaucoup de monde, il faudrait que les gens viennent plus ! ».

Les états d'esprits sont principalement tournés vers la sortie de la crise, autant pour les employés que pour les clients. Les gestes barrières restent tout de même respectés rigoureusement. Dans certaines salles telles que Keepcool, l'application TousAntiCovid doit être scannée à l'entrée. En général, tous les équipements sont désinfectés entre chaque utilisation, et les masques portés si les clients sont trop à proximité ou se déplacent dans la salle, entre chaque machine.

?id=ytJndIj5ZVQxXYaVaWBI2sTPp33XFFip

Ecomnews - Adds