Ecomnews - Adds
Nîmes Métropole : Un chantier d’insertion sur les bons rails
Par Fiona Urbain publié le 06 SEPT 2019 à 11:00
Au lendemain de la rentrée des classe, Nîmes Métropole a organisé une visite du chantier des travaux de l’avenue menant à la future gare Nîmes-Pont du Gard. Le mur de pierre sèche qui la bordera est entièrement réalisé par des personnes éloignées de l’emploi qui obtiendront ainsi une qualification. Reportage sur un exemple d'insertion réussie.

Depuis 2005, Nîmes Métropole veut faciliter l’accès à l’emploi des jeunes ou moins jeunes via les chantiers d’insertion.

Ainsi, sur les travaux de l’avenue Magna Porta qui mène à la future gare Nîmes-Pont du Gard, 18 personnes éloignées de l’emploi et âgées de 19 à 57 ans, construisent un mur en pierres sèches.

« Nous avons fait le choix d’un chantier d’insertion car il y a trop souvent une inadéquation entre la formation et l’emploi, comme par exemple dans la pierre sèche » assure Yvan Lachaud, le Président de Nîmes Métropole.

« Déjà trois jeunes sont sortis de ce chantier d’insertion et ont trouvé un emploi ! ».

?id=ORHwcZJicTGQkRyjkoPRE0EZkmoOTdVL

Recrutés par l'ACEE (l'Association pour la Communication, les Échanges et l’Emploi), ces demandeurs d’emploi sont formées aux métiers de poseur de pierres, travail en hauteur et pour certains montage d’échafaudage.

« 28 salariés ont participé à l’action depuis 6 mois, 10 sont sortis dont 7 vers des solutions d’emploi ou de formation » explique Philippe Pourchet, le Directeur de l’association ACEE.

À la fin des travaux dans 3 ans, 90 personnes devraient ainsi obtenir une qualification et s’insérer sur le marché de l’emploi.

L’avenue de la gare Nîmes-Pont du Gard qui sera mise service le 15 décembre représente un investissement de 10 millions d’euros entièrement financé par la Métropole de Nîmes. « Avec le chantier d’insertion, le contribuable fait des économies car il y a des aides de l’Etat » conclut Yvan Lachaud.

?id=ulmR2Lq3d9TbuEQMU0vhvqxq0YsHmoBr

Ecomnews - Adds