Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : Comment accélérer la transition écologique des coopératives agricoles ?
Par Denys Bédarride publié le 31 MARS 2022 à 09:48
La Région Nouvelle-Aquitaine propose aux coopératives agricoles d’accélérer leur transition agro-écologique, à travers un parcours complet d’une durée de 11 mois. Il s’agit d’un dispositif unique en France.

En Nouvelle-Aquitaine, 75 % des exploitations sont adhérentes à des coopératives agricoles. Dans le cadre de la mise en œuvre de Néo Terra, sa feuille de route pour la transition énergétique et écologique, la Région a créé pour elles le parcours Néo Coop, qui s’adresse en priorité aux coopératives agricoles de Nouvelle-Aquitaine de moins de 249 salariés et au chiffre d'affaires inférieur ou égal à 50 millions d’euros.

Piloté et financé intégralement par le Conseil régional, ce programme accompagne les coopératives agricoles pour améliorer la résilience et le développement de modes de production plus respectueux de l’environnement, en garantissant la compétitivité et la rentabilité des exploitations des associés-coopérateurs et des entreprises.

Sur une durée de trois ans, ce sont ainsi 25 coopératives qui seront accompagnées.

Les thématiques d’intervention de Néo Coop sont :

  • la sortie des pesticides de synthèse ;
  • la préservation de la biodiversité ;
  • l’atténuation du changement climatique ;
  • l’adaptation au changement climatique ;
  • le bien-être animal et la sécurité sanitaire, l’alimentation durable.

En s’engageant dans ce parcours, les coopératives agricoles se projettent dans un nouveau modèle de développement en s’appuyant sur cinq leviers d’actions :

  • l’innovation (recherche et développement, expérimentation, transfert, démonstration in situ) ;
  • le numérique et les nouvelles technologies : communication, agriculture de précision, commercialisation en ligne, imagerie numérique, logiciel d’aide à la décision, traitement des données, big data, positionnement GPS, robotique et cobotique, équipements connectés et autonomes ;
  • les investissements et leur financement : infrastructures et fournitures nécessaires à la transition agro-écologique et leur financement via le renforcement des fonds propres, les outils bancaires, les subventions ;
  • la gouvernance et la responsabilité sociétale des entreprises (type de gouvernance, règles internes, équilibre entre parties prenantes, organisation, transparence des informations, contribution de la coopérative aux enjeux du développement durable ;
  • le renforcement des compétences (formations et sensibilisations des adhérents et des salariés des coopératives, notamment au travers de formes collectives d’accompagnement et individuelles).

?id=LPsU6ZMOA7Io3x0pMVyRbX6WhMrcYKlG

Le parcours Néo Coop de chaque coopérative prend la forme d’un soutien pouvant aller jusqu’à 15 jours, répartis sur 11 mois, et scindé en quatre grandes phases :

  • réalisation d’un diagnostic ayant pour objectif la définition des enjeux, des ambitions et des thèmes prioritaires pour la coopérative, en lien avec l’amont (la production agricole) et au regard de la transition agro-écologique portée par Néo Terra ;
  • plan d’action détaillé : définition du plan d’actions opérationnel pour atteindre les objectifs ainsi fixés en mobilisant divers leviers d’action ; ce plan d’actions sera validé par la Région, qui s’assurera de son niveau d’ambition au regard des enjeux de Néo Terra ;
  • mise en œuvre : accompagnement de la coopérative et de ses adhérents dans la réalisation des premières actions du plan d’action retenu ;
  • bilan de l’accompagnement réalisé.

Date-limite de dépôt de candidature pour cet accompagnement stratégique et opérationnel : 10 mai.

Ecomnews - Adds