Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : La filière bois, une manne économique importante pour la région
Par Guillaume Ptak publié le 08 OCT 2019 à 14:48
Ce 3 octobre, représentants des institutions et professionnels du bois étaient conviés dans les locaux de l'école d'ingénieurs ENSEIRB-Matmeca pour l'inauguration de FIBOIS, l'interprofession du bois en Nouvelle-Aquitaine.

L'acte de fusion des interprofessions de la filière bois papier d'Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes, signé le 26 juin 2019 a donc été officialisé ce 3 octobre.

FIBOIS Nouvelle-Aquitaine fait partie du réseau national FIBOIS, composé de 12 pôles régionaux.

« Nous sommes les derniers en France à nous organiser en interprofession régionale, bien que nous soyons vraisemblablement la première région forestière de France », explique Christian Ribes, président de FIBOIS Nouvelle-Aquitaine.

2ème employeur de Nouvelle-Aquitaine

FIBOIS Nouvelle-Aquitaine est doté d'un budget d'un million d'euros et d'une équipe de 14 professionnels pour soutenir la filière bois dans la région et en faire la promotion.

La nouvelle interprofession est implantée sur 5 pôles: Niort, Pau, Périgueux, Tulle et Bordeaux.

La filière bois est le deuxième employeur de la région Nouvelle-Aquitaine, avec 28 300 entreprises et 56 300 salariés. La Nouvelle-Aquitaine est la première région forestière de France, avec une surface boisée de 2,84 millions d'hectares et une récolte de 10 millions de mètres cube par an.

« Nous avons également la particularité d'être la seule région de France où l'on peut trouver 100% des essences de bois qui poussent en France », rappelle Christian Ribes.

?id=zVUZPlLT3bGSf1Up5fRUThejy5G3mp6m

Valorisation de la filière

La feuille de route 2019/2021 détaille le programme d'actions annuel : développement de projets structurants, organisation d'événements pour mettre en valeur la filière, développement de l'attractivité des métiers, et valorisation du matériau bois.

Car bien qu'elle représente un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros, la filière est loin d'atteindre son plein potentiel : la construction bois ne représente ainsi que 17% de part de marché sur le neuf non résidentiel.

« L'interprofession est un lieu d'échange, où on fait se rencontrer les acteurs de la filière, de la graine jusqu'au produit final », assure Christian Ribes.

« Il n'y a pas de notion de taille, ou de poids économique. Tout le monde peut s'exprimer. »

Ecomnews - Adds