Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : Un fonds d'urgence de 50 millions d'€ pour les entreprises
Par Guillaume Ptak publié le 25 MARS 2020 à 08:49
Ce 24 mars à 14 heures, le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset a organisé une conférence à distance pour annoncer les mesures prises par la Région pour faire face à la crise liée au coronavirus.

Parmi les mesures phares annoncées ce 24 mars, on compte notamment la mise en place d'un fonds d'urgence exceptionnel de 50 millions d'euros pour soutenir les entreprises de la région.

« Nous avons mis en place pour partie avec le gouvernement un fonds de soutien aux entreprises, explique Alain Rousset. Ce fonds est de 50 millions d'euros, dont une vingtaine sera directement affectée par la DGFIP pour l'attribution de l'aide de solidarité aux TPE de moins d'un million d'euros de chiffre d'affaires. »

Celle-ci va se traduire par une aide mensuelle de 1500 euros aux dirigeants d'entreprises non salariés, ainsi qu'une possible aide forfaitaire de 2000 euros pour les entreprises ne pouvant régler leurs créances.

Fonds d'urgence exceptionnel de 50 millions d'euros

Sur les 50 millions d'euros, 5 millions seront attribués à un fonds de soutien aux associations employeuses (pour une subvention d'aide en trésorerie aux associations culturelles, sportives, de l'économie sociale et solidaire, etc.) ; 10 millions à l'abondement des prêts rebonds, qui seront gérés par la BPI pour améliorer la trésorerie des entreprises, et 15 millions seront affectés aux aides d'urgence (subvention-avance remboursable) pour les entreprises ayant des besoins de trésorerie non couverts par les autres dispositifs.

« Par ailleurs, l'Etat a mis en place via la BPI un fonds de garantie de 300 milliards d'euros, rappelle Alain Rousset. Ce fonds sera opérationnel ce 25 mars, d'après ce que m'a dit le directeur de la BPI. » ( Nous nous sommes renseignés auprès de BPI et c'est bien ce 25 mars)

Le fonds de garantie de l’État devrait permettre aux banques de reporter les remboursements pour une durée maximale de 6 mois, et de mettre des prêts et des avances de trésorerie à la disposition des entreprises.

« Nous souhaitions cependant conserver une enveloppe importante, assure le Président, notamment pour des TPE/PME dont les banques considèrent qu'elles ne sont plus viables »

?id=PXBbvATMSZ6Sy6O1vKCNRhzZH71Rj4TT

Gratuité des TER et bus inter-urbains

Au cours de la conférence, le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine a égrené un certain nombres de mesures : pour les entreprises, on compte notamment l'établissement d'un moratoire d'un an sur les avances remboursables, l'augmentation des acomptes pour les besoins en fonds de roulement des TPE, PME et ETI et la mise en place d'une cellule d'écoute et de veille pour apporter un soutien psychologique aux dirigeants d'entreprises.

« La première chose que nous avons faite est de rassurer les entreprises qui travaillent sous la commande publique de la Région, explique Alain Rousset. Les transporteurs d'abord, pour lesquels nous allons maintenir la rémunération de l'immobilisation ou de leurs frais fixes, même sans services faits. »

Pour les entreprises du BTP en marché avec la Région qui se trouveraient dans l'incapacité de poursuivre les chantiers à cause de l'épidémie, les délais contractuels des opérations seront rééchelonnés et les pénalités ne s'appliqueront pas.

« Les avis d'appels publiques à la concurrence sont également maintenus, assure le Président, de telle sorte que, en temps masqué hors des chantiers, les entreprises puissent continuer à répondre à ces appels d'offre. »

Rémunération maintenue pour les stagiaires

Les stagiaires dont la formation professionnelle a été suspendue verront leur rémunération maintenue, tandis que le paiement des organismes de formation se poursuivra, sur la base des pièces justificatives disponibles.

Enfin, les bourses seront maintenues pour les formations sanitaires et sociales. « Les infirmiers et infirmières de 2e et 3e année pourront d'ailleurs être utilisés en appui aux équipes hospitalières ou aux équipes des EHPAD. »

Enfin, la Région a mis en place gratuité dans les TER et dans les bus inter-urbains qui circulent encore. « Nous travaillons par ailleurs avec la SNCF pour savoir quels trajets et horaires seront maintenus, dans le cadre d'une adaptation permanente pour réagir à l'évolution de la situation. »

Toutes les aides et leurs conditions peuvent être consultées en ligne.

Ecomnews - Adds