Ecomnews - Adds
Occitanie Protect ou comment favoriser la production d’équipements sanitaires 100 % régionale
Par Denys Bédarride publié le 07 OCT 2020 à 09:13
Afin de concilier fourniture d’équipements individuels de protection sanitaire (EPI) en région, tout en privilégiant l’emploi local, la Région Occitanie a mobilisé ses agences AREC (Agence Régionale Energie Climat) et Ad’Occ (Agence de développement économique régionale) afin de créer, en mai dernier, Occitanie Protect, un opérateur unique permettant de centraliser la production d’équipements sanitaires en utilisant les savoir-faire déjà existants en région.

La crise liée à la pandémie de Covid-19 a profondément remis en question la pérennité de l’appareil productif français.

Nombre d’entreprises ont en effet été confrontées à des manques stratégiques dans les chaînes de valeur industrielles, avec bien souvent l’arrêt complet de leur production, et ont également été exposées à des difficultés d’approvisionnement et des restrictions de circulation.

Afin de concilier la réponse au besoin fort en fourniture d’équipements individuels de protection sanitaire (EPI) en région, tout en privilégiant l’emploi local, la Région Occitanie a mobilisé ses agences AREC (Agence Régionale Energie Climat) et Ad’Occ (Agence de développement économique régionale) afin de créer, en mai dernier, Occitanie Protect, un opérateur unique permettant de centraliser la production d’équipements sanitaires en utilisant les savoir-faire déjà existants en région.

L’enjeu étant double : permettre aux entreprises touchées par la crise de retrouver une activité pérenne, et leur offrir de nouvelles opportunités et débouchés via la réorientation de leur production.

Mais également, à terme, de développer une véritable filière industrielle régionale de fabrication d’équipements sanitaires durables et recyclables 100 % Occitane.

Le but étant de permettre à l’Occitanie d’être totalement autonome en production et en stocks stratégiques d’équipements individuels de protection sanitaire, évitant ainsi la dépendance vis-à- vis d’un marché tendu et risquant à tout moment d’être immobilisé par la résurgence de la crise sanitaire.

Sur le long terme, l’ambition de cette filière est d’encourager les relocalisations industrielles, favorisant ainsi la consolidation et la création d’emplois dans le secteur textile sur le territoire régional.

?id=NNADrlbtRd7IEJSvUvMvzVZLTGZcxwRG

L’Ariège, un exemple de territoire moteur d’Occitanie Protect

A ce jour, Occitanie Protect repose sur l’association de deux industriels basés en Ariège, Adient Fabrics et Biotex Technologie. Cette alliance a permis dans un premier temps de répondre à l’urgence sanitaire avec la production de matériel sanitaire, et permettra à terme de bâtir une filière de production locale 100% occitane, pérenne, et respectueuse de l’environnement.

Adient Fabrics, entreprise située à Laroque d’Olmes, est le plus important site de fabrication de tissus en Occitanie pour le secteur automobile. Créée en 1955, elle emploie 220 salariés, et produit près de 4 millions de mètres de tissus par jour.

Face à la crise, et dans le cadre du projet Occitanie Protect développé par la Région, l’entreprise a su, grâce à son expertise, développer sur la base d’une de ses productions actuelles, un tissu monocouche lui permettant de réorienter son activité vers la fourniture de tissus agréés pour la confection de masques « barrières » et de surblouses.

Les capacités d’adaptation de l’entreprise lui ont ainsi permis de remettre en route son outil de production, à l’arrêt depuis le début du confinement, et de sauvegarder 150 emplois directs ou indirects.

Située à Lavelanet, Biotex Technologie est une entreprise textile technique, spécialisée dans les produits militaires. Créée en 2011, elle produit chaque année 1.5 million de vêtements destinés à la vente auprès de l’administration pénitentiaire, la police, la gendarmerie, l’armée de terre et la marine nationale ou la grande distribution. Au sein d’Occitanie Protect l’entreprise a su apporter des solutions industrielles pour la confection des différents équipements.

« L’entreprise Adient Fabrics située à Laroque-d’Olmes est un bel exemple des capacités d’adaptation dont peuvent faire preuve nos entreprises. Face à une baisse d’activité importante qui mettait les emplois de centaine de salariés en danger, l’entreprise a su réagir en réorientant son activité vers la fourniture de tissus agréés pour la confection de masques, surblouses, etc, permettant ainsi la sauvegarde de 150 emplois directs et indirects.

C’est tout l’enjeu de ce dispositif que nous développons en région : sauvegarder l’emploi et garantir une production pérenne, 100 % occitane, pouvant encourager à terme la relocalisation de l’industrie textile en Occitanie et garantir une autonomie de notre territoire sur le secteur sanitaire. « a indiqué Carole Delga, la Présidente de la Région.

Ecomnews - Adds