Ecomnews - Adds
Pays de Grasse : le Préfet de la Région PACA en visite chez Mul
Par Olivia Oreggia publié le 17 JUIL 2018 à 09:00
Première visite officielle sur le territoire pour le Préfet de la Région PACA, nommé il y a sept mois. Avant de rencontrer le maire de Grasse pour le projet Cœur de Ville, Pierre Dartout a découvert avec attention la PME gérée par la famille Mul, agriculteurs depuis 5 générations et acteurs essentiels de la filière parfums et arômes depuis des décennies.

C’est un domaine de 20 hectares, à Pégomas, entre Cannes et Grasse, où poussent rose, jasmin, tubéreuse, iris et géranium. Mais il faut regarder d’un peu plus près, derrière la carte postale. Les plantes à parfum cultivées ici par la famille Mul composent rien moins que le célèbre n°5 de Chanel ou encore Gabrielle, la dernière fragrance de la maison parisienne.

Le partenariat entre Chanel et la PME familiale remonte à 1987. Une exclusivité qui permet de garantir la traçabilité et la qualité des matières premières.

Quand on sait que la marque au camélia (toujours indépendante) affiche un chiffre d’affaires de 8,3 milliards d’euros en 2017 (en hausse de 11% par rapport à 2016). Quand on sait encore que la filière cosmétique-parfums française génère un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros et 170.000 emplois, et ne cesse de se développer. L’entreprise Mul apparaît alors comme un maillon, certes petit, mais ô combien indispensable à l’économie française.

?id=vWpFoLXhD0QZLA30Kl0vFtQuNAxV0ggQ

« Une merveille », comme l’a qualifié le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, accompagné du préfet de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Pierre Dartout, de passage en pays de Grasse.

« L’économie du luxe est essentielle pour notre pays. C’est un secteur emblématique de ce territoire », a souligné Pierre Dartout. « Et une économie solide a besoin de ces petites entreprises familiales, de leurs compétences et de leur savoir-faire. Il faut protéger voire étendre leurs terres, même si cela est très difficile dans un département où le foncier est très cher.

L’Etat peut aussi, avec les Régions, apporter son soutien en termes de formation, car il reste toujours difficile de trouver de la main d’œuvre qualifiée. Enfin, il nous faut soutenir ces entreprises dans leur organisation, notamment au travers des pôles de compétitivité. »

?id=awltlcqA8bkC9HcnlSdAPROd78rVat26

Les PME sont en première ligne de ces pôles de compétitivité, à l’instar du pôle PASS, Parfums, Arômes, Senteurs, Saveurs implanté à Grasse, qui regroupe également de grands noms de l’industrie comme Mane, Robertet, ou encore, L’Occitane, dans les Alpes de Haute-Provence. Aucune autre région en Europe n’abrite une telle concentration d’entreprises différentes sur ce secteur d’activité

« C’est un secteur extrêmement dynamique », nous explique Cécile Mul, PDG du groupe. « Nous avons un grand souci d’innovation. Nous avons été le berceau de la parfumerie, nous devons en rester l’exemple. »

Au cours de cette visite, le Préfet de région a découvert les champs et les premières tubéreuses en fleurs ainsi que l’usine d’extraction et de distillation accolée à l’exploitation.

?id=ep0DOCMM5met7R91AGt9VChE3LUouxvB

© Ecomnews - (de gauche à droite): Stéphane Daguin, sous-préfet de Grasse; Pierre Dartout, préfet de la région Provence Alpes Côte d'Azur; Cécile Mul, Pdg de Mul Aromatiques; Philippe Massé, pdt de Prodarom, syndicat National des Fabricants de produits aromatiques
Ecomnews - Adds