Ecomnews - Adds
Philippe Renaudi : Quel est l'impact de la guerre russo-ukrainienne sur l’économie régionale et ses actions en tant que nouveau Président de la CCI Provence Alpes Côte d'Azur ?
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 30 MARS 2022 à 09:35
Entrepreneur niçois du bâtiment, Phillipe Renaudi vient de prendre la présidence de la Chambre régionale de commerce et d’Industrie de Provence-Alpes Côte d’Azur qui supervise les sept CCI territoriales. L'ancien président de l’Union pour les Entreprises des Alpes-Maritimes nous dévoile les grands axes de sa mandature quinquennale tout en détaillant les conséquences de la guerre en Ukraine pour les entreprises régionales.

Membre actif du Medef, proche de son président Geoffroy Roux de Bézieux, Philippe Renaudi, 59 ans, s’est retiré du comité exécutif national à l’été 2021 pour prendre la présidence de la Chambre régionale de commerce et d’Industrie de Provence-Alpes Côte d’Azur et succéder à Roland Gomez de Proman.

Pour sa première prise de parole devant la presse le 23 mars dernier et, à quelques semaines du premier tour des élections présidentielles, il relaie les attentes des chefs d’entreprises en faveur d’une baisse des charges sociales et des impôts de production.

Campagne présidentielle, les propositions du monde économique

« Il faut créer les conditions permettant d’augmenter les salaires et déployer un dispositif de soutien à l’embauche. Nous connaissons des difficultés de recrutement notamment dans le BTP où 60% des entreprises se disent impactées, dans le service (54%) et l’industrie (39%). 51% des chefs d’entreprises ont du mal à recruter », a-t-il expliqué aux journalistes.

Selon lui, l’arrivée de 300 réfugiés ukrainiens sur la Riviera pourrait devenir un vivier de main d’œuvre dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration cet été.

Le conflit russo-ukrainien a, selon Philippe Renaudi, un impact limité sur l’économie régionale.

« Les échanges commerciaux avec l’Ukraine et la Russie ne représentent que 900 M€ sur un volume global en région de 68 Mds €. Toutes les entreprises sont concernées de manière indirecte par la hausse du prix de l’énergie.

Ce sont les secteurs de la chimie, de l’agroalimentaire, de la parfumerie et des cosmétiques qui sont directement concernés. Les produits aromatiques de Grasse utilisés dans la fabrication des parfums en Turquie et en Inde avant d’être expédiés en Russie », énumère le chef d’entreprise.

La guerre impactera forcément le tourisme tout comme la sixième vague de Covid. « Cette année, nous n’aurons ni les touristes Chinois, ni les Américains, ni les Russes », détaille Philippe Renaudi.

?id=tAe9bdbhiFtAmkZli8lOBBPTVyAgQiFY

Création d’un Club de l’Économie

Cette nouvelle mandature sera placée sous le signe d’une coopération renforcée avec les services de l’État, la Banque de France et les Collectivités locales afin de fournir des statistiques récentes sur l’économie régionale.

« Nous allons créer un Club de l’économie, réunissant une fois par trimestre, les partenaires politiques et économiques (direction des finances publiques, Urssaf, Pole emploi, président de la Chambre des métiers) afin de faire le point et surtout de disposer des statistiques en temps réel. Par ailleurs, j’ai demandé au préfet de la Région PACA de pouvoir l’accompagner dans le cadre de ses visites aux préfets des départements », ajoute Philippe Renaudi.

Après avoir exercé son pouvoir de lobbying durant deux mandats à l’UPE06, il entend également développer des actions similaires à l’échelon régional auprès des institutionnels avec un premier message portant sur la nécessité de disposer d’un foncier économique et d’accélérer les délais d’instruction des permis de construire.

« La réindustrialisation en France ce n’est pas si simple ! », commente-t-il.

S’agissant de la réforme à marche forcée des institutions consulaires, il s’est inquiété, comme ses prédécesseurs, de la diminution de l‘allocation pour frais de chambre depuis dix ans en France (de 1,5 Md € à 525 M€) conduisant à la poursuite du regroupement des fonctions support des sept chambres territoriales (RH, juridique, informatique, international).

Philippe Renaudi s’est également ému face aux menaces de regroupement au sein d’une seule entité des Chambres des métiers, de commerce et d’agriculture.

PHOTO Phillipe Renaudi président de la Chambre régionale de commerce et d’Industrie de Provence-Alpes Côte d’Azur. ©NBC

Ecomnews - Adds