Ecomnews - Adds
Plan Montagne : La Région Auvergne Rhône Alpes investit 18 millions d'euros
Par Philippine Gentit publié le 14 NOV 2019 à 09:10
Lors des commissions permanentes de septembre et octobre, les élus régionaux ont alloué une enveloppe globale de 17,9 millions d'€ à une trentaine de projets conduits dans le cadre du Plan Montagne.

Adopté en juin 2016, le Plan Montagne est le socle d’intervention de la Région en faveur des stations de montagne d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Il se décline en plusieurs volets : sécurisation de l’enneigement, grâce à un plan neige de 50 millions d'€ ; hébergement des saisonniers (au cœur de l’acte II voté en 2018, avec une enveloppe de 20 millions d'€) ; relance des classes de neige ; soutien aux petites stations ; ou encore mise en place d’ascenseurs valléens…

« Le ski doit être accessible à tout le monde et non devenir une discipline élitiste », estime le président Laurent Wauquiez. « La montagne est autant un lieu de vie que de développement économique, nous avons donc pour objectif de répondre à tous ses enjeux. »

Réunis les 19 septembre et 18 octobre derniers en commission permanente, les élus régionaux ont alloué 17,9 millions d’euros supplémentaires, au titre du Plan montagne, à 29 bénéficiaires : 2,5 millions d'€ en septembre, et 15,4 millions d'€ en octobre.

Un soutien volontariste à des projets structurants

En Savoie, les projets suivants ont été retenus : l’agrandissement de la retenue collinaire de Val Thorens 2, le développement du réseau de neige de culture aux Marmottes (Pralognan-la-Vanoise), l’agrandissement de la retenue d’altitude de la Forcle, l’équipement en neige de culture de la piste du Choucas, l’équipement en matériel d’enneigement artificiel pour la station de Val Thorens, le remplacement et l’optimisation des réseaux et enneigeurs sur la partie basse d’une piste à Val-d’Isère, la rénovation et la modernisation du funiculaire Arc-en-Ciel et de ses gares à Bourg-Saint-Maurice, et la liaison téléportée Maurienne Tarentaise entre Orelle et Val Thorens.

Dans le cadre de l’hébergement, plusieurs autres projets savoyards bénéficieront du soutien Région : l’acquisition de plusieurs logements aux Belleville, la création ou rénovation de logements saisonniers à Arc 2000, Val-d’Isère et La Féclaz, la rénovation d’immobilier de loisirs à Saint-Jean-d’Arves, Saint-Sorlin-d’Arves et La Toussuire, des travaux pour l’hébergement de saisonniers au Chalet des Pieux (Crest-Voland), l’acquisition d’un hôtel à Val-Cenis, ou encore l’acquisition d’une parcelle de terrain jouxtant le centre de vacances à La Giettaz.

Un Plan adapté à toutes les stations

Le Plan Montagne est « ambitieux et adapté aux besoins des petites comme des grandes stations », rappelle par ailleurs le conseiller spécial délégué à la montagne, Gilles Chabert. « Depuis le Plan Montagne de Georges Pompidou, quand celui-ci était Président de la République, il n’y avait jamais eu un tel effort de fait en direction de ce secteur et des sports d’hiver. »

Au titre du plan neige, Le Lioran dans le Cantal et Chamrousse en Isère sont ainsi aidés pour leur réseau de neige de culture, ainsi que Les Gets en Haute-Savoie. Prat-de-Bouc (Cantal), Pailherols (Cantal) et Cordon (Haute-Savoie) seront soutenues respectivement pour la construction d’un bâtiment d’accueil, l’extension et rénovation d’un bâtiment communal et l’aménagement d’aires naturelles et ludiques en mobilité douce.

Également dans le cadre du soutien aux petites stations, la Région investira pour la création d’un nouvel espace tourisme sur la commune d’Autrans-Méaudre en Vercors (Isère), et enfin pour le réaménagement de la crête des Mémises, sur la commune de Thollon-les-Mémises en Haute-Savoie.

Source Région Avergne Rhône Alpes

Ecomnews - Adds