Ecomnews - Adds
Marseille : Le programme européen 4helix+ offre une vitrine aux start-up de l’économie maritime
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 17 OCT 2019 à 16:13
Le 11 octobre, la CCI Marseille Provence a présenté à mi-parcours les contours du programme européen 4helix+ qu’elle pilote pour la France. Ce programme d’une durée de 30 mois, déployé dans sept pays depuis le 1er février 2018 vise à stimuler les innovations créatives dans le domaine de la croissance bleue. A Marseille, les six start-up sélectionnées bénéficient de l’accompagnement d’experts. Elles témoignent.

Grâce au bouche à oreille, de jeunes chefs d’entreprises ayant entendu parler du programme européen 4helix+ se sont portés candidats auprès de la Chambre de commerce Marseille Provence pour affronter les démarches administratives exigées par Bruxelles et bénéficier de juin à décembre 2019 d’un accompagnement d’experts de la communication et les industries créatives pour les aider à se développer sur leurs marchés en créant un nouveau site, en apprenant à « pitcher » pour mieux se vendre.

Des experts qui pour leur part bénéficient d’une enveloppe de 10 000 € chacun pour épauler les chefs d’entreprise dans leur stratégie marketing.

48 projets européens pour un budget de 2,2 millions d’euros

« Au total, le projet vise à stimuler l’innovation dans le domaine de l’économie bleue en développant des projets avec les acteurs des industries culturelles. 4helix+ concerne 48 projets dans sept pays (Espagne, Portugal, Italie, France, Grèce, Croatie, Albanie) », a expliqué, le 11 octobre dernier, Jean-François Suhas.

Autour de ce membre élu à la CCI Marseille-Provence chargé de la filière maritime et président du Club de la Croisière, des chefs d’entreprises ont exposé leurs innovations, leurs ambitions de développement et l’importance de 4helix+ qui leur offre gracieusement une vitrine.

Enseignant et passionné par la plaisance, Alain Maurin, a imaginé un stabilisateur d’ancre respectueux des fonds marins. Son invention brevetée, il lance sa société GMPRO et vend ce petit dispositif aux loueurs de bateaux soutenu dans sa démarche par Marha Conseil.

La société marseillaise sera à l'honneur lors de l’Acte III de Méditerranée du Futur, le 26 novembre au Pharo et présentera son innovation sur un stand. « Nous cherchons des ambassadeurs et partenaires pour développer une ancre complète », ajoute Alain Maurin.

Fondateur d’ABIM Tech, Pierre-Emmanuel Peyrou, a adapté le BIM au monde sous-marin dans l’optique de proposer aux industriels de l’offshore et aux ports dans le cadre de travaux d’infrastructure un jumeau numérique immergé (Oil&Gas, éolien).

?id=6xMHSV3BzNinTiOYvAWwHFCNydf5HBZS

Marina Shulter Watch the Sea et Etienne Mombereau de Whimsitec. ©N.B.C

Seazen et Ria Creation conçoivent une campagne d’optimisation des outils de vente numérique pour développer la location de bateaux de plaisance solaire. Depuis son lancement, il y a trois ans, le premier navire pilote a permis à 3 000 passagers de découvrir la plaisance à petite vitesse (3 nœuds) sans consommer de gasoil.

Watch the Sea, fondée début 2019, vise à développer les randonnées aquatiques tout en sensibilisant les gens à la problématique des déchets. « Nous avons besoin d’un soutien pour nous développer et définir un modèle d’économie sociale et solidaire », commente sa fondatrice, Marina Shulter.

Lors d’un Bootcamp organisé par la CCI et The Camp qui a rassemblé 60 participants issus des sept pays partenaires, Etienne Mombereau de Whimsitec rencontre 4Film, société de production croate. Tout de suite entre la start-up et le spécialiste des films promotionnels le courant passe. Ensemble, ils réalisent un film destiné à faire décoller les ventes de leur innovation : un hydrofoil électrique.

Enfin, sur les hauteurs des quartiers Nord de Marseille face à la mer, l’association Team Sardine imagine une auberge de jeunesse lovée dans des anciens voiliers abandonnés. Team Sardine se fait aider par l’équipe de « Makers » d’Ici Marseille pour concevoir une ombrière taillée dans une ancienne voile de bateau recyclée.

A l’issue de ce programme le 31 décembre, un rapport sera élaboré destiné à évaluer l’impact des projets. 4hélix+ fait partie du programme méditerranéen Interreg voué à favoriser les projets transnationaux.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Ecomnews - Adds