Ecomnews - Adds
Provence-Alpes-Côte d’Azur : Waze, une application qui vous accompagnera cet été !
Par Redaction publié le 28 MAI 2021 à 09:13
Pour prévenir l’afflux de touristes dans la région cet été avec la fin des restrictions liées à la crise sanitaire, la célèbre application d’assistant aide à la conduite et à la navigation s’associe à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ayant pour objectif d’éviter des flux trop importants de visiteurs dans les sites naturels fortement plébiscités dans la région, qui de mieux que l’application Waze pour informer ses utilisateurs lorsque certains sites connaissent une forte affluence ?

En cela, le Comité régional de Tourisme (CRT) de la région espère mieux répartir les flux touristiques et ainsi répondre à la problématique de l’invasion des espaces naturels sensibles par les visiteurs, fortement médiatisée ces dernières années.

Comment fonctionnera l’application ?

En cas de forte affluence dans un site naturel, l’application Waze informera les visiteurs à proximité et leur proposera des alternatives telles que d’autres lieux plus méconnus, mais tout aussi attirant et intéressant.

Vous l’aurez compris, l’idée est non pas de réduire l’arrivée de touristes dans la région, mais bien au contraire de développer le secteur d’activité tout en optimisant le séjour des visiteurs.

Pour ce faire, l’application affichera un logo sur la carte contenant toutes les informations allant du lieu, aux horaires avec des messages d’alertes suivis d’alternatives si le site est sur-fréquenté.

Quels lieux sont concernés ?

L’été dernier, l’expérience lancée sur 4 sites, la plage Saint-Julien et le sentier Blanc Martel dans le Verdon, le sentier des Ocres de Roussillon et le Colorado provençal dans le Lubéron, a su conforter la Région sur le potentiel de ce projet.

Et donc ce dernier concernera en 2021, plus de 8 parcs nationaux ou naturels dont : les Parcs nationaux des Calanques (avec L’office Métropolitain de Tourisme et des Congrès de Marseille), des Ecrins, du Mercantour et de Port-Cros ainsi que les Parcs naturels régionaux des Alpilles, des Préalpes d’Azur, de la Sainte-Baume et du Verdon.

Si le CRT reconnaît l’insuffisance du projet pour totalement faire face au problème, cette idée, liant innovation et préservation de l’environnement, est l’exemple d’une région qui cherche à optimiser son attractivité malgré un tourisme affaiblit par la crise sanitaire.

Ecomnews - Adds