Ecomnews - Adds
La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance le « G6 de la relocalisation « pour faciliter les relocalisations
Par Denys Bédarride publié le 25 MAI 2022 à 09:29
Stéphanie PERNOD, Première Vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée à l’Economie, à la Relocalisation et à la Préférence régionale, a présenté, ce 10 mai, le « G6 de la relocalisation ». Ce G6 permettra de faciliter les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes, grande priorité de la Région pour ce nouveau mandat. Depuis l’adoption du Plan de relocalisation de la Région, plus de 100 projets sont en cours d’accompagnement et permettront déjà de créer 3 100 emplois.

Ce groupe de travail, composé du Président de la CCIR, du Président du Medef régional, du Président de la CPME régionale, du Président du directoire de l’Agence Auvergne-Rhône- Alpes Entreprises et du Directeur régional de la BPI, permettra de faciliter les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes, grande priorité de la Région pour ce nouveau mandat.

Depuis l’adoption du Plan de relocalisation de la Région, plus de 100 projets sont en cours d’accompagnement et permettront déjà de créer 3 100 emplois.

La crise sanitaire a révélé combien notre pays était dépendant des importations, notamment d’un point de vue industriel. Favoriser les relocalisations est ainsi une question de souveraineté.

C’est aussi un enjeu économique majeur, qui permet de ramener des emplois chez nous, de créer de l’activité sur notre territoire. C’est enfin un enjeu écologique de bon sens puisque les relocalisations permettent logiquement de réduire les importations, qui causent 75% des émissions de CO2 dans le monde.

Depuis 2016, la Région a multiplié les efforts pour favoriser les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes. Favoriser les relocalisations industrielles est l’une des priorités de la Région et l’une des vocations de l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises.

Cette volonté a d’ailleurs été consacrée, en décembre dernier, par l’adoption d’un Plan de relocalisation stratégique par l’Assemblée plénière de la Région. Ce plan a permis la mise en œuvre de plusieurs dispositifs visant à favoriser les relocalisations dans notre région.

A ce jour, plus de 100 projets sont en train d’être soutenus par la Région via le Plan de relocalisation : ce sont 3 100 emplois qui vont ainsi être créés.

?id=LtZKR6fUEC2ZZBMOxkKWoVlGZDjiyMnz

Parmi ces dispositifs, la création du « G6 de la relocalisation » constitue la pierre angulaire de l’action commune des acteurs engagés dans cette démarche. Cette création a été rendue possible par le travail commun enclenché en la matière avec l’ensemble des partenaires : la CCI, le Medef, la CPME, la BPI et Auvergne-Rhône- Alpes Entreprises.

Chacun des acteurs apportera ainsi son expertise et ses compétences pour contribuer à cette grande priorité :

  • Région : Accompagnement au quotidien des projets de relocalisation ;
  • CCIR : Achat local et développement à l’international ;
  • CPME : Gestion financière ;
  • Medef : Levée de fonds et nouveaux talents ;
  • BPIFRANCE : Solutions de financement.

En effet, accélérer les relocalisations dans notre région nécessite de facto un travail commun et une étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs économiques d’Auvergne-Rhône-Alpes.

L’ambition de ce groupe est de faire de notre région l’écosystème le plus attractif d’Europe en matière de relocalisation, en poursuivant plusieurs objectifs :

  1. Incarner et animer une dynamique régionale en faveur des entreprises qui relocalisent et celles qui le souhaiteraient
  2. Alimenter le collectif régional par des projets concrets, des préconisations d’action, des études et des analyses
  3. Promouvoir les projets de relocalisation existants et en faire émerger de nouveaux
  4. Mettre en œuvre un suivi de la performance des actions menées.


Le « G6 de la relocalisation » sera placé sous l’autorité de la Région et de sa Première Vice-présidente, Stéphanie PERNOD.
Il sera composé du Président de la CCIR, du Président du Medef régional, du Président de la CPME régionale, du Président du directoire de l’Agence Auvergne- Rhône-Alpes Entreprises et du Directeur régional de la BPI.
C’est ainsi toute l’ambition de ce « G6 de la relocalisation » et du Plan de relocalisation stratégique adopté par la Région. Ce dernier a permis de dédier 1,2 milliard d’euros sur 6 ans au soutien aux projets de relocalisation.

Son objectif est de ramener 30 000 emplois industriels en Auvergne-Rhône-Alpes. Déjà, plusieurs entreprises ont relocalisé leurs activités avec le soutien de la Région : Savoy International, Vicat, Dynastar, Chamatex, Aledia ou encore Europe Services.

A Savoir :
Auvergne-Rhône-Alpes est la première région industrielle de France avec plus de 510 000 emplois et plus de 54 000 sites en la matière.

L’industrie est un pilier de l’attractivité économique du territoire : un secteur qui embauche (plus de 8 000 emplois créés entre 2017 et 2019), un secteur d’excellence (la Région s’appuie sur 12 filières industrielles d’excellence), un secteur qui innove.

Au-delà des chiffres, l’industrie régionale se distingue aussi par sa capacité à se rassembler, à travailler en commun au sein notamment de pôles de compétitivité et de clusters dynamiques

Ecomnews - Adds