Ecomnews - Adds
RSA jeune : La Métropole de Lyon vient en aide aux jeunes de 18 à 25 ans
Par Guillaume Bernard publié le 12 MARS 2021 à 08:45
Dans la métropole lyonnaise, la nouvelle majorité se lance dans l'expérimentation d'un RSA pour les moins de 25 ans. Un dispositif nouveau qui vise à combler un angle mort de la politique sociale de l'État.

A peine arrivée au pouvoir la nouvelle majorité écologiste de la métropole de Lyon avait interpellé le gouvernement.

"Face à l'accroissement de la pauvreté, notamment des jeunes, nous avions demandé à ce que le Revenu de Solidarité Active (RSA) deviennent accessible pour les moins de 25 ans, ce qui n'est actuellement pas le cas", rappelle Bruno Bernard, président de la métropole depuis les locaux de la maison de l'insertion de Lyon qu'il est venu visiter.

La question se pose d'autant plus dans la métropole lyonnaise où près de 23% des jeunes de moins de 30 ans vivent sous le seuil de pauvreté.

?id=Mtyk9nQobpEGOR9rZcpPPQOPyN24u10D

Bruno Bernard propose ainsi un dispositif "béquille" visant à pallier ce qu'il considère comme des manquements de l'État. De 18 ans à 25 ans, les jeunes de la métropole qui ne bénéficient d'aucun revenu ni d'aide de leurs parents pourront demander une aide mensuelle de 400€.

Ceux qui touchent moins de 400 € de par leur activité professionnelle ou une autre source de revenu auront droit quant à eux à une allocation de 300€ au titre du RSA jeune. 10 millions d'euros seront alloués à son déploiement et il pourrait bénéficier à 2000 jeunes dans la métropole. Le premier versement devrait se faire dès juin et pendant 24 mois.

?id=CuhbJvE8PSj6DTpRdpbvd3HB0nl42yDi

Ne pas opposer insertion et aide vitale

"Contrairement à ce que la ministre Elisabeth Borne sous-entend, nous ne pensons pas qu'un tel dispositif tienne de l'assistanat et nuise à l'emploi, au contraire, les deux se complètent", a tenu à affirmer Bruno Bernard.

Camille Augey, présidente de la mission locale rappelle qu'avant de se lancer dans une recherche d'emploi, " il faut avoir de quoi se nourrir, savoir où on va dormir le lendemain" et que c'est le rôle du RSA que de permettre cela.

?id=hy5bAYdUC8RYX0RZ6gxuI7vsqMSh4AR7

Alors que seulement 1500 jeunes bénéficient de la garantie jeune dans la métropole (revenu alloué par la mission locale ), le RSA jeune souhaite s'adresser à ces jeunes qui passent sous les radars de la collectivité. Pour y parvenir, la métropole souhaite passer par les associations qui ont l'habitude de travailler avec ce public.

Le dispositif a-t-il vocation à se pérenniser ? "Je ne l'espère pas, répond Bruno Bernard, nous considérons que c'est le rôle de l'État que de prendre en charge l'aide au plus démunis, qu'ils aient 24 ou 26 ans et je souhaite qu'il le fasse un jour."

Ecomnews - Adds