Ecomnews - Adds
Sophia Antipolis : Une reprise économique forte malgré les crises
Par Sanya Maignal publié le 08 AVR 2022 à 09:25
Malgré les crises économiques, sanitaires et géopolitiques successives, la technopole azuréenne se porte bien : 1500 emplois supplémentaires ont été créés en 2021. Attirées par des mesures au service de l’activité que la Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis met en place, les entreprises souhaitant s’installer sur la technopole sont de plus en plus nombreuses. Interview de Jean Leonetti, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis.

Les chiffres en disent long sur Sophia Antipolis : 2500 entreprises, 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 40.000 emplois. Quand on parle de la croissance c’est ce chiffre – 1500 – qui parle le mieux de la relance !

1500 créations d’emplois en 2021, en pleine crise !

« On peut se poser la question si on se contente de cela ou on accélère cette relance, lance Jean Leonetti, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, et d’assurer : On accélère la relance ! ».

La relance passe par les mesures au service de l’activité économique que la CASA met en place : les investissements et la baisse des impôts.

?id=CDEZ88TMNZZrwhnysa2ffQ4LpOibRvMB

Les impôts les plus bas du département

« Pour la deuxième année consécutive nous baissons les impôts sur les entreprises afin de permettre aux chefs d’entreprises de pouvoir relancer en toute confiance leurs entreprises et leur implantation sur Sophia Antipolis », explique le Président de la CASA.

Lors de la crise, la CASA a voté l’exonération facultative de deux tiers de la cotisation foncière des entreprises (CFE) due en 2020 ce qui a bénéficié à 1328 entreprises pour un montant de presque deux millions d’euros d’exonération.

Cette année, la collectivité accompagne la croissance avec la baisse du taux de 25,27 % à 24,24 % de la CFE, soit -1,3 %. « On a des impôts qui sont très bas, les plus bas des technopôles, les plus bas de ce département, se félicite Jean Leonetti.

Les contributions des entreprises vont baisser d'un million d'euros, pourtant on n’est pas dans une situation dans laquelle ça va nous pénaliser financièrement puisque la croissance fait que les bases augmentent de 4 % et ce million d'euros ne manquera pas à l'ensemble de nos projets. Notre but est de recréer et continuer la dynamique, la croissance est là et la relance doit accélérer cette croissance ! »

?id=34nh9vkcyrHt3p4X5lcrNY4vcx4Xxff6

Investissements privés et publics

L’Ecotone, le Pôle Innovation et le bus/tram sont de grands chantiers, de gros investissements sophipolitains qui contribuent à la relance et à la croissance.

Le projet Ecotone, c'est 40 000 m2 dédiés principalement aux start-up. Une architecture révolutionnaire et innovante de Jean Nouvel. Cette colline, végétalisée et habitée, offrira dans trois ans la possibilité d'y implanter l'ensemble des entreprises des start-up.

Le pôle innovation se situera en face de l'université « on aura des jeunes pousses, des entreprises qui travailleront en collaboration avec les académiques et chercheurs de l'Université", souligne Jean Leonetti.

« La dynamique de Sophia Antipolis n'est rien d'autre que ces chercheurs et formateurs de l'université qui travaillent ensemble avec les entreprises de manière pas cloisonnée. C’est paradoxalement très innovant pour un pays comme le nôtre », conclut le Président de la Casa.

L’investissement public concerne le bus-tram, le projet qui est réalisé à 70 %. Reliant le littoral, la gare d’Antibes à SophiaTech et l'université, ce moyen de transport au gaz, donc propre possède ses propres voies. Entièrement gratuit pour les usagers, permettant de désengorger l'entrée à la sortie de Sophia, il sera livré dans sa totalité dans trois ans.

Ecomnews - Adds