Ecomnews - Adds
Vaucluse : La Gare de Sorgues, vitrine de l’action régionale pour les transports 
Par Denys Bédarride publié le 18 JAN 2022 à 10:40
Le 14 janvier, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est rendu dans le Vaucluse pour visiter la Gare de Sorgues en compagnie de Bénédicte MARTIN, Vice-Présidente du Conseil Régional en charge de l’Agriculture, de la Viticulture, de la Ruralité et du Terroir,  de Jean-Pierre SERRUS, Vice-Président du Conseil Régional en charge des Transports et de la Mobilité Durable, de Dominique SANTONI, Présidente du Conseil départemental de Vaucluse et du Maire de Sorgues, Thierry LAGNEAU. L’objectif était de rappeler l'engagement de la Région en faveur d’une politique ferroviaire qui répond aux exigences de l’avenir, en matière de qualité de service et de neutralité carbone, au service des voyageurs.

Idéalement située sur la ligne Paris-Lyon-Marseille, la Gare de Sorgues est un véritable nœud d’échanges en Vaucluse.

Chaque jour, les sorguais bénéficient de 30 TER pour se rendre en gare d’Avignon Centre et 28 pour en revenir. Elle est par ailleurs complétée par une desserte de la ligne 2 du réseau LER Zou !, qui permet 20 allers et retours quotidiens supplémentaires entre Orange et Avignon.

Enfin, au total, la Région Sud propose chaque jour 50 allers et 48 retours entre Sorgues et Avignon, soit quasiment autant qu’en TER entre Aubagne et Marseille. Parallèlement, cette gare est desservie par la ligne 23 du réseau Zou ! à raison de 8 allers et 9 retours quotidiens. Elle permet notamment de se rendre à Châteauneuf-du-Pape.

Pour aller plus loin, dès 2020, un Contrat de Performance, unique en France, est passé avec SNCF Gares & Connexions. Ce dernier, mobilise plus de 40 millions d’€, afin d’assurer l’amélioration des 144 gares de la région d’ici 2023.

Aujourd’hui, la Région Sud veut œuvrer concrètement pour assurer l’avenir de la Gare de Sorgues.

Ainsi, concernant l’aménagement de nouveaux services en gare, dans le cadre de ce Contrat de Performance, la Région Sud financera d’ici 2023, de toilettes automatiques et d’un abri à vélo sécurisé de douze places.

Enfin, dans le cadre de son Plan Climat, la Région continue son action en faveur de la décarbonation des mobilités au service du bien-vivre en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Concrètement en Gare de Sorgues, cela se traduit par un projet d’électrification de la liaison Sorgues – Carpentras.

Ainsi, la Région et l’Etat ont mobilisé plus de 220 000 € pour la réalisation d’une étude de faisabilité qui, à partir de l’exemple sorguais, envisage deux scénarios pour l’étoile d’Avignon.

A terme, celle-ci serait composée d’un parc mixte avec des trains à batterie et de trains purement électriques d’une part ou d’un parc unique, purement électrique d’autre part.

« Vers une Gare 2050 », le futur de la gare s’écrit en région Sud

Pour aller plus loin, la Gare de Sorgues - Châteauneuf-du-Pape, intégrera dès cette année, la démarche « vers une Gare 2050 », portée par la Région. Inscrite au cœur du Contrat de Performance et dotée d’une enveloppe de 4,6 millions d’€, cette démarche collaborative ambitionne de réunir les usagers réguliers, les habitants, les associations, mais également les entrepreneurs et les élus locaux pour imaginer la gare du futur.

A travers cette démarche novatrice, la Gare de Sorgues, devient l’une des trois gares régionales pilotes qui dessinera le futur des infrastructures ferroviaires en 2050.

A ce titre, elle bénéficiera ainsi de plus d’1,5 million d’€ de fonds régionaux. L’objectif est simple, il s’agit de proposer après concertation, des solutions concrètes permettant d’améliorer la vie des usagers et le rayonnement des gares comme nœuds d’échanges au cœur du tissu économique de la commune.

La Région Sud ambitionne ainsi de « ré-humaniser » les gares de son territoire, grâce au développement de services à la population uniques, en lien avec l’adaptation aux mobilités de demain et répondant aux besoins quotidiens des habitants.

Ce faisant, la gare de 2050 n’est plus simplement un PEM mais redevient un véritable lieu de vie et d’échange pour tous les habitants.

« Depuis 2016, nous avons fait de la mobilité de chacun, la priorité de notre action et les résultats sont là ! En cinq ans, le visage des transports en région Sud a été durablement amélioré. Pensée pour devenir une véritable alternative à la voiture individuelle, notre offre de transport, désormais unifiée sous la marque ZOU !, s’est développée en accord avec les engagements du Plan Climat régional, une « COP d’Avance ». Et au centre de toutes ces améliorations, les gares ont été un rôle essentiel dans notre ambition de décarboner les mobilités du quotidien. En devenant des Pôles d’Echanges Multimodaux, à l’image de la Gare de Sorgues, elles facilitent l’accès des voyageurs à l’ensemble des services de transport, individuels et collectifs, urbains comme interurbains. Aujourd’hui, nous allons encore plus loin, en préparant nos gares à répondre aux enjeux de l’avenir, grâce à la démarche « vers une gare 2050 », au cœur de notre Contrat de Performance. J’en suis convaincu, c’est en développant ce maillage ensemble que nous permettrons à Provence-Alpes-Côte d'Azur, de garder une « COP d’avance » » a indiqué Renaud Muselier.

Ecomnews - Adds