Ecomnews - Adds
Vaucluse : Jacqueline Bouyac est la nouvelle présidente du parc naturel régional du Mont-Ventoux
Par nicolas francois publié le 28 JAN 2021 à 09:18
La conseillère régionale et actuelle présidente de la Communauté d'agglomération Ventoux Comtat Venaissin (Cove) vient d’être élue à la présidence du parc naturel régional du Mont-Ventoux en présence du Président de la Région Sud Renaud Muselier. Labellisé en juillet dernier, ce 9ème parc naturel régional s'inscrit notamment dans le Plan climat ‘Une COP d’avance’ initié par la Région Sud.

C’est l’aboutissement d’un projet qui remonte à près de 20 ans. Celui de la création d’un parc naturel régional (PNR) autour du Géant de Provence dédié à la préservation d’un lieu de vie unique dans le Vaucluse.

L’élection de Jacqueline Bouyac à la présidence du 9ème parc naturel régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur marque ainsi la continuité d’un travail de terrain débuté il y a deux ans par la conseillère régionale, déléguée aux PNR, auprès des élus du territoire afin de relancer le projet de parc naturel régional du Ventoux.

?id=OU2xwdwRUMDGJDb0dS1ZTlFcJD8zgqxC

« C’est un accouchement qui fut long et difficile, a rappelé le président Muselier qui s’était spécialement déplacé pour l’élection. Ce parc, c’était une histoire qui datait depuis dix ans dans laquelle la Région investissait chaque année 300 000 € pour tenter d’établir un consensus et un mode de gouvernance. Depuis 2018, avec les élus de ma majorité, nous avions donc décidé de relancer le processus de préfiguration, placé sous l’angle de la concertation. C’est aujourd’hui chose faite avec le travail mené par Jacqueline Bouyac qui a su concilier la parole des élus, des agriculteurs, des associations de défense de l’environnement, des chasseurs, des cyclistes, etc. Aussi, pour faciliter le démarrage du parc du Ventoux, la Région va débloquer 500 000 €. »

Le déploiement de la marque ‘Parc’ cette année

Avec l’élection de Jacqueline Bouyac à la tête du Syndicat mixte de gestion du PNR du Ventoux, le parc est désormais doté d’un exécutif et donc d’une capacité à voter des budgets destinés à la mise en œuvre des programmes prévus dans sa charte.

« Je souhaite aller plus loin dans la valorisation et la protection de notre patrimoine, explique Jacqueline Bouyac. Cette labellisation va également permettre de renforcer et de développer notre économie locale sur le plan touristique notamment avec le déploiement cette année de la marque ‘Parc’, une reconnaissance de qualité qui sera bénéfique à tout le territoire : à nos viticulteurs, nos agriculteurs, nos artisans et à nos hébergeurs. »

Désireuse d’instaurer un climat serein et apaisé dans la gouvernance, la nouvelle présidente souhaite lancer dans les prochaines semaines des commissions thématiques.

« Ce sont des commissions qui seront ouvertes à tous, aux élus mais aussi aux acteurs associatifs et autres partenaires afin de faire travailler tout le monde sur des projets ambitieux autour du Ventoux mais des projets voulus et décidés par tous. »

?id=xhfNduu9HB9IK2tmqXbsuJmBREeNtYR7

« Pour un million d'€ investi, ce sont 7,5 millions d'€ de retombées économiques locales »

Avec cette labellisation, le parc du Mont-Ventoux s'inscrit pleinement dans le Plan climat ‘Une COP d’avance’ auquel la Région Sud consacre chaque année 30 % de son budget, soit 500 M€.

« Les parcs naturels régionaux sont les bras armés de la protection de l’environnement et vecteurs d’attractivité, souligne le président Muselier. Pour 1 M€ investi dans un parc naturel, ce sont 7,5 M€ de retombées économiques locales. Ce label va ainsi contribuer à protéger l’environnement, le patrimoine et la culture, tout en soutenant le bien vivre des habitants et l’activité économique comme en témoigne le futur passage du Tour de France au sommet du Mont-Ventoux l’été prochain. »

Ecomnews - Adds