#Aeronautique #Airbus #AirbusHelicoptere #Economie #Emploi #Innovation #ProvenceAlpesCoteDAzur #RegionSudProvenceAlpesCoteDAzur #RenaudMuselier #Videos #VieDesEntreprises #ProvenceAlpesCoteDAzur
Nathalie Bureau du Colombier
24 novembre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Novembre 2021 à 08:31

Pensé en 2017, inauguré en 2021. Le nouveau centre de production des éléments de transmission des hélicoptères a été inauguré le 22 novembre par Bruno Even, président d’Airbus aux côtés des cofinanceurs État et Région. D’une superficie de 7200 m2, ce nouveau bâtiment N7 d’Airbus à la pointe des technologies vise à améliorer la productivité, à sécuriser la production sur la chaîne d’assemblage mécanique et ensembles dynamiques. 

Malgré les trous d’air qui mettent à mal l’industrie du transport aérien depuis 2020, Airbus maitien  son assiette en investissant 53 millions d’€ pour repenser totalement la chaîne d’assemblage mécanique et ensembles dynamiques des hélicoptères. 

Autrefois dispersés sur le site de Marignane, toute la chaîne a été repensée, rationnalisée afin de sécuriser, tracer chaque étape dans la conception des boîtes de transmissions, ces éléments mécaniques qui se situent entre le moteur et le rotor. 

« Les ensembles dynamiques sont les pièces critiques de l’hélicoptère. Malgré la crise de 2020 et une baisse de moitié de nos commandes par rapport à 2019, nous avons poursuivi nos investissements dans un banc d’essai des boîtes de transmission unique au monde. Airbus a investi dans ce bâtiment qui offre une excellente connectivité. Nous avons totalement repensé le système de production et mis à profit la digitalisation au service des compagnons », a souligné Bruno Even, président d’Airbus lors de la cérémonie d’inauguration le 22 novembre.  

?id=CITIW8O7svG5PsyOUcBKMxT1c930TSfw

Photo : Ce lundi 22 novembre, premier jour de la Semaine Nationale de l’Industrie, Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a inauguré le nouveau bâtiment N7 d’Airbus aux côtés de Régis Passerieux, sous-préfet d’Istres et du président d’Airbus, Bruno Even. ©NBC

Au cœur du bâtiment N7, 41 stations de montage nouvelle génération sont alignées et conçues pour un compagnon « augmenté » assisté des technologies d’information dernière génération, d’un bras manipulateur et d’une position de travail personnalisée, mémorisée et étudiée avec un ergonome pour réduire la pénibilité de ce travail posté qui fonctionne en 2X8.

À la différence des anciens postes d’assemblage, ces nouvelles stations sont polyvalentes et permettent d’assembler la transmission de différents hélicoptères (H125, H225…).

Munis de puces Rfid, les outils dialoguent entre eux et la logistique a été finement étudiée pour réduire tout risque d’erreur parmi les 480 références de composants entrant dans la conception des ensembles mécaniques. Chaque pièce est vérifiée, tracée… Fini les fourneaux, désormais les pièces sont chauffées sur un régulateur thermique qui calcule la température précise à atteindre pour la dilatation de chaque pièce.     

?id=5sS0W0ElqpB20YIK0VeChh4jr9RkYsL9

8 000 salariés à Marignane et 30 000 emplois indirects

Cette évolution majeure pour ce site industriel capital, qui conforte l’ancrage d’Airbus, présent à Marignane depuis 82 ans. « Premier employeur régional privé Airbus Helicopters emploie 8 000 salariés, 12 000 avec les sous-traitants, et génère 30 000 emplois indirects sur le territoire », a souligné le sous-préfet d’Istres, Régis Passerieux.

L’État et la Région Sud ont alloué à 1,1 million d’euros de subvention à l’hélicoptériste pour rester au-devant de la scène mondiale. 

« Malgré la crise vous vous organisez pour maîtriser autour de 25% ce choc », souligne le représentant de l’État. Et ce dernier de rappeler le plan national de soutien à la filière aéronautique et les commandes anticipées et passées par le ministère des armées pour 600 M€ dans 8 hélicoptères H225 M Caracal, 4 H145 destinés à la Sécurité civile et 10 H 160 commandés pour la gendarmerie.  

« Aujourd’hui, vous démontrez toute la capacité de la filière aéronautique et spatiale à se réinventer et à innover. Première filière industrielle régionale, elle compte 250 entreprises et 35 000 salariés dont 18 000 exclusivement dans l’aéronautique », a souligné Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur juste avant de couper le ruban tricolore devant les 200 compagnons.  

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *