#Albi #CCIOccitanie #Environnement #Occitanie #Tarn #VieDesEntreprises #Occitanie #Tarn
Denys Bédarride
2 novembre 2021 Dernière mise à jour le Mardi 2 Novembre 2021 à 08:11

Créée à Albi en 2013, Sapoval s’adresse essentiellement aux entreprises qui doivent traiter les eaux dont elles ont fait usage :
« ce sont souvent des eaux chargées en déchets, plus ou moins toxiques ou qui, pour le moins doivent être nettoyées avant rejet. Du conseil à la mise en œuvre de solutions pratiques, notre rôle est d’accompagner ces entreprises qui doivent ensuite gérer les boues ou résidus impropres, issus du traitement ».

?id=i744PE9aLvBHe3hltMBmWgXTjeG3bWiS

« Nous préconisons des solutions de santé et de sécurité à nos clients. Autant vaut-il être soi-même en conformité », plaide Erwan Trotoux, créateur et actuel directeur de Sapoval. Spécialiste du traitement des eaux, l’entreprise audite, préconise et met en œuvre des process et des dispositifs techniques pour la gestion des déchets polluants.

A l’origine, l’entreprise ne comptait que deux salariés. Sept ans plus tard, on peut parler de réussite : « Nous étions sur un créneau innovant. Aujourd’hui, Sapoval rassemble 15 collaborateurs et réalise un CA de 1,2 M€ par an. Notre croissance est d’environ 20 à 30 % par an. Nous nous apprêtons à embaucher 5 personnes dans les six prochains mois ».

Parce que la propreté et le respect de l’environnement « c’est aussi de la sécurité pour les salariés », en 2020, Erwan Trotoux estime que sa propre entreprise doit être « exemplaire » : « Je ne voulais pas céder au syndrome du cordonnier le plus mal chaussé », s’amuse-t-il pour argumenter : « j’ai fait appel à la CCI 81 pour disposer d’un diagnostic santé-sécurité pour Sapoval.  Le contact avec la CCI m’a été facilité par le Réseau Entreprendre 81, dont je suis adhérent. Je savais que je n’étais pas exempt de lacunes. Mais lesquelles ? L’audit de la CCI a été sur ce point éclairant, le conseiller a soulevé des manquements qu’à force de voir… on finit par ne plus voir. Son regard extérieur nous a permis de sortir de nos habitudes », se réjouit-il.

De fait, au regard du diagnostic posé par la CCI 81, Sapoval  « s’applique à se mettre en conformité avec les préconisations en matière de santé et de sécurité, ce qui est fondamental pour une entreprise qui a des engagements éthiques ».

 

Source CCI du Tarn

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *