#Economie #Emploi #EmploiFormation #Industrie #LaurentWauquiez #RegionAuvergneRhoneAlpes #StephaniePernodBeaudon #Videos #AuvergneRhoneAlpes
Jeremy Flament
20 septembre 2022 Dernière mise à jour le Mardi 20 Septembre 2022 à 17:24

La Région Auvergne-Rhône-Alpes affiche clairement sa volonté de conserver sa place de première région industrielle de France. Alors que personne n’y croyait vraiment ailleurs dans l’hexagone, Laurent Wauquiez et les élus régionaux ont su en quelques années faire de la re-localisation des entreprises et de la ré-industrialisation une réalité. Pour cela la Région a mis en place différents plans d’actions pour l’accompagnement et le développement des entreprises mais aussi déployé de nombreuses actions en faveur de l’emploi, et de la formation aux métiers et enjeux de demain. Ecomnews fait le point en compagnie de la première Vice-présidente de la Région Stéphanie-Pernod.

La crise Covid, la guerre en Ukraine, les relations tendues entre les USA et la Chine, les catastrophes climatiques… tous ces évènements mettent à mal l’économie mondiale et française depuis plus de 2 ans maintenant. Ils ont en quelque sorte été nécessaires dans le sens où ils ont permis une réelle prise de conscience. Aujourd’hui bon nombre de Français, chefs d’entreprises, industriels et surtout l’État remettent en question le modèle de la mondialisation et entrevoient la nécessité de revenir à une industrie vertueuse et surtout française. 

Et la Région Auvergne-Rhône-Alpes fait figure de pionnière puisqu’elle a fait de la ré-industrialisation et du Made in France son fer de lance depuis des années, au point d’être aujourd’hui la première région industrielle de France. Salomon, Mavic, Savoy International, Vicat, Dynastar, Chamatex, Aledia ou encore Europe Services : autant d’exemples d’entreprises qui ont emboité le pas à la volonté de relocalisation et de réindustrialisation du territoire.

Auvergne Rhone Alpes industrie Pernod 1

« Pour rester la première région industrielle, il faut anticiper les tendances, les mutations économiques, être à l’avant garde de ce qui va se passer d’ici cinq à dix ans. C’est ça notre enjeu et ce que fait le Président Laurent Wauquiez. On met donc en place des dispositifs innovants, efficaces et sur mesure, qui tiennent compte de l’actualité économique, des tendances et des besoins des entreprises » déclare Stéphanie Pernod.

Auvergne Rhone Alpes industrie Pernod 4

« On n’a pas peur de dire le mot ‘industrie’ et de soutenir les industriels »

Pour aider les entreprises, la Région a déployé trois dispositifs fondamentaux :

Le plan de re-localisation doté d’un budget d’1,2 milliard d’euros. C’est un dispositif d’accompagnement des entreprises qui vise dans un premier temps à accompagner les entreprises industrielles qui désirent augmenter leur activité ou se diversifier. Mais aussi les accompagner pour faciliter la re-localisation en France leur activité qui s’est hélas construite depuis des années à l’étranger.

«  Le système est très simple, les entreprises nous contactent, on leur fait remplir un formulaire nous permettant d’évaluer leur projet et à la suite d’une délibération de 15 jours elles savent si leur projet est éligible à un accompagnement via le plan de re-localisation. S’en suit une évaluation sur mesure sur quel est le type d’accompagnement à leur adresser qu’il soit financier, sur de la formation, de l’ingénierie, RSE… »

Auvergne Rhone Alpes industrie Pernod 7

Ce dispositif voté en collaboration avec les entreprises en décembre 2021 rencontre un vif succès puisque ce sont aujourd’hui plus de 700 dossiers qui sont accompagnés par la Région. « C’est la preuve qu’il y a un vrai dynamisme économique » ajoute Stéphanie Pernod.

Ensuite vient le Fonds Souverain, un dispositif à destination d’entreprises régionales ou qui installent leur siège social sur le territoire. Elles sont accompagnées par la Région dans leur développement, la recapitalisation de leur activité si elles souhaitent évoluer sous un nouveau format…

Le dernier volet est centré sur le foncier avec la Foncière Régionale, un dispositif primordial qui permettre entre autre à la Région de répondre plus rapidement aux demandes des entreprises qui souhaitent s’implanter ou re-localiser leur activité sur le territoire. « Puisqu’on est une région attractive on se doit de proposer une réponse efficace et surtout rapide à l’attente des entreprises ».

Auvergne Rhone Alpes industrie Pernod 9

L’emploi et la formation, la clé de la ré-industrialisation et de l’économie régionale

La Région se mobilise également pour faciliter les embauches en entreprises, notamment en renforçant la politique en faveur de l’emploi et de la formation. Elle soutient la formation au sein des entreprises, le développement des compétences, se mobilise pour renforcer l’attractivité des métiers notamment industriels ou dans la recherche et l’agriculture.

Pour se faire, la Région a mis en place l’agence Auvergne-Rhône-Alpes Orientation, qui fait un travail de fond dans les collèges pour informer les jeunes pour l’orientation en les informant sur les métiers d’avenir, en tension et surtout les métiers qui existent dans leur région. L’objectif est double, d’une répondre à la demande des entreprises et inciter les jeunes à rester sur le territoire afin de pérenniser l’économie régionale sur long terme.

Auvergne Rhone Alpes industrie Pernod 6

« On a vraiment créé une adéquation entre les métiers qui embauchent et les formations qu’on paie Dans la Région si vous avez une possibilité d’être recruté on financera l’essentiel de la formation, si c’est un métier qui n’embauche pas, on ne financera pas cette formation. » conclut Stéphanie Pernod.

La Région travaille de concert avec l’État, Pôle Emploi et tous les autres acteurs du monde de l’emploi afin de concrétiser cette ré-industrialisation du territoire.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *