#Biarritz #Emploi #NouvelleAquitaine #PaysBasque #PyreneesAtlantiques #Recrutement #VieDesEntreprises #Biarritz #NouvelleAquitaine #PaysBasque #PyreneesAtlantiques
superadmin
30 mai 2022 Dernière mise à jour le Lundi 30 Mai 2022 à 07:05

Business developer, Client Success Manager, Growth Hacker, Développeur fullstack, UX Designer… En tout, ce sont plus d’une vingtaine de talents que l’éditeur, évoluant sur le marché des logiciels RH d’engagement des collaborateurs, cherche à recruter

?id=4S8Yq7FnSojIO9GNj4EruucPwoBvc4Xm

Leader français du marché des logiciels d’engagement, Zestmeup innove depuis 2015 pour aider le management à rendre l’organisation plus épanouissante et plus performante : à ce jour, elle compte déjà plus de 200 000 utilisateurs.

Depuis sa création en 2015, la start-up a connu un développement constant, enchaînant les succès commerciaux.

Avec la mise en place de sa suite éponyme au sein de Cars Lacroix et de Spie, courant mars, l’entreprise franchissait la barre des 250 clients, en avance de quelques mois sur ses prévisions les plus optimistes.

Un engouement qui dépasse très largement les frontières si l’on sait que sa solution 360° est dorénavant utilisée dans 59 pays (et disponible en une vingtaine de langues).

?id=OIckhLDQ8TGyxODJVQ00GMhhwzHdv3oe

Pour accompagner sa croissance, l’entreprise entend embaucher 20 nouveaux collaborateurs (jeunes diplômés et confirmés) dans l’année. Des postes à pourvoir sur l’un ou l’autre de ses sites de Paris et de Biarritz.

Parmi ses besoins les plus urgents : Business developper, Sales Manager, Client Success Manager, Growth Hacker, Community & Marketing Manager, Product Owner, Q&A Engineer, Développeur fullstack ou UX Designer.

Christophe Bergeon, CEO co-fondateur de l’entreprise explique :

« L’accélération du télétravail et des nouveaux modes de management promus suite au COVID ont largement contribué à booster les besoins des entreprises pour des solutions comme les nôtres facilitant la circulation de l’information, mais également soucieuse du bien-être des salariés et visant à « refaire sens » en alignant les objectifs individuels avec les enjeux collectifs des organisations (OKR). »

Avec une telle accélération, Zest est prêt à passer un nouveau cap pour réaliser une nouvelle levée de fonds afin d’assouvir ses nouvelles ambitions passant, pourquoi pas, par un développement international plus soutenu et par d’éventuelles croissances externes.

Cette future levée offrira ainsi à Zest l’opportunité de se battre à armes égales avec les leaders mondiaux Outre Atlantique…

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.