#Auch #CaroleDelga #Collectivites #Decideurs #DepartementDuGers #Gers #Hopital #JeanCastex #Mobilite #Occitanie #RegionOccitanie #Sante #Toulouse #Transport #Auch #Gers #Occitanie #Toulouse
Denys Bédarride
15 février 2022 Dernière mise à jour le Mardi 15 Février 2022 à 09:02

À l’occasion de la venue du Premier ministre Jean Castex, le lundi 14 février, Carole Delga, la présidente de la Région a tenu à rappeler l’implication de la Région, aux côtés de l’Etat, sur deux projets majeurs pour le Gers, dont la reconstruction d

Dans un premier temps, la présidente de la Région Occitanie a inauguré le contournement de Gimont par la RN 124, projet pour lequel la Région a participé à hauteur de 34,7 M€ : 

« Aujourd’hui, je suis ravie d’inaugurer le contournement de Gimont par la RN 124 car je sais l’attente et l’impatience des gersois quant à la concrétisation de ce projet. Permettant le report de 90% des véhicules sur la RN 124, les gimontois évolueront désormais dans un environnement plus serein. De plus, ce tronçon facilitera le trajet des habitants et travailleurs qui rejoindront Toulouse.

Grand défi pour notre territoire, la mobilité pour tous passe indéniablement par le développement et la construction de routes. Le projet que nous inaugurons aujourd’hui est la preuve que cela peut être fait en prenant en compte les impératifs de préservation du vivant. Exemplaire, le contournement de Gimont par la RN 124 a permis la restauration de 18 hectares de zones humides et la réduction des nuisances sonores au sud de la commune grâce à la pose d’écrans acoustiques. 

?id=rlFa0VprBrNfkqgucilCYW6jngSzhEfi

Pour la section Gimont- L’Isle Jourdain, dernière étape de l’aménagement de la RN 124, la Région participera à hauteur de 45,79 M€. »

Plus tard dans la journée, Carole Delga s’est rendue au Centre Hospitalier d’Auch pour une visite suivie d’une rencontre avec les soignants. A cette occasion, la présidente de la Région a annoncé une aide de 18 M€ pour la reconstruction de l’hôpital d’Auch, une première en Occitanie : 

« Mises en lumière par la crise liée au Covid-19, les trop lourdes et répétitives difficultés rencontrées par nos hôpitaux et leur personnel soignant les mènent au point de rupture. Mais établir un constat ne suffit pas, il faut désormais agir : pourquoi ne pas repenser un système à bout de souffle en misant sur une gestion de proximité comme ce fût le cas dans les années 80 avec les lycées ? Une gouvernance décentralisée en matière d’aménagement sanitaire permettrait réactivité et construction de solutions sur-mesure pour nos hôpitaux, vitaux pour les territoires. Dans le cadre de la future élection présidentielle, nous, Régions, demandons un vrai débat sur nos compétences en matière de santé. Nous présenterons prochainement nos propositions compilées dans un Livre Blanc. 

Aujourd’hui, la Région Occitanie prouve son volontarisme et sa capacité à mettre en œuvre ses propositions en annonçant,pour la première fois sur son territoire, une aide de 18 M€ pour la reconstruction de l’hôpital d’Auch. Durant ce mandat, la Région investira 100 M€ dans les établissements hospitaliers. Cet acte fort incarne, une fois de plus, notre volonté à participer à la construction d’un système de santé solide, partout et pour tous.

Le droit à la santé est fondamental et pour le garantir la Région met en place plusieurs solutions complémentaires : recrutement de personnel soignant pour lutter contre les déserts médicaux en partenariat avec le Département du Gers, augmentation du nombre de places en formations paramédicales tout en modernisant ou relocalisant les établissements qui les accueillent comme nous le faisons pour l’IFMS à Auch grâce à une aide de près de 2 M€, et enfin, soutien à la création ou à l’extension des centres et maisons de santé notamment à Riscle, Saint-Clar et Saramon. Nous écoutons et travaillons collectivement pour répondre aux besoins croissants en matière de santé.

Je crois en un système de santé solide et accessible à tous et j’y prends part à travers des actes forts. Mais pour que cet idéal devienne une réalité, il faut une réforme forte et profonde de notre système de soins. Les Régions, pour améliorer le quotidien de leurs concitoyens, se tiennent prêtes à y travailler ! »

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.