#ConseilDePartementalHauteGaronne #Coronavirus #Education #Enseignement #Formation #GeorgesMeric #HauteGaronne #Occitanie #Toulouse #HauteGaronne #Occitanie #Toulouse
Philippine Gentit
24 avril 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 24 Avril 2020 à 07:04

A partir du 22 avril, le Conseil départemental de Haute-Garonne procédera à la distribution de 300 tablettes numériques supplémentaires aux collégiens ne disposant pas du matériel informatique nécessaire à la poursuite pédagogique.

?id=R0B69cmBz0PqnPfX99GHKqbnwzRizOS1

Ces tablettes seront remises en priorité aux collégiens concernés par le plan départemental de mixité sociale dans les collèges ainsi qu’aux élèves des établissements du Réseau d’éducation prioritaire (REP).

“La crise sanitaire que nous traversons accentue les inégalités sociales qui fracturent notre société. Plus que jamais, nous devons être solidaires envers les familles les plus précaires afin qu’elles puissent assurer l’éducation de leurs enfants et poursuivre la réalisation du programme scolaire à distance. En tant que gestionnaire des collèges, cette volonté s’inscrit dans notre engagement d’offrir à tous les collégiens du territoire les meilleures conditions d’apprentissage et de réussite” a indiqué Georges Méric.

En cette période de confinement, la fermeture de tous les établissements scolaires impose aux familles de poursuivre la scolarité de leur enfant depuis leur domicile.

Cette situation, bien que nécessaire pour assurer la continuité de l’apprentissage tout en préservant la santé de tous, engendre des inégalités et met en difficulté les familles les plus précaires qui ne possèdent pas toujours les outils numériques adéquats.

Afin de lutter contre cette inégalité de moyens, le Conseil départemental a déjà remis, début avril, 120 tablettes aux élèves des 5 collèges REP + du territoire : George Sand, Rosa Parks, Raymond Badiou, Stendhal et Bellefontaine.

Dès mardi, les prochaines distributions auront lieu dans 24 établissements haut-garonnais, soit les 4 collèges toulousains classés REP, les 11 collèges d’accueil du dispositif mixité sociale, ainsi que 9 autres établissements qui ont déterminé des besoins parmi les familles.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.