#Bordeaux #Education #Innovation #JourneeDeLaFemme #NouvelleAquitaine #StartUp #VieDesEntreprises #Bordeaux #NouvelleAquitaine
redaction
8 mars 2021 Dernière mise à jour le Lundi 8 Mars 2021 à 07:03

A l’occasion de la Journée du droit des Femmes le coup de projecteur sur une entrepreneure qui a su développer son entreprise même en période de confinement, notamment grâce au e-commerce. Marie Mérouze, passionnée par l'éducation et la technologie moderne, a décidé de créer une nouvelle forme de jouet interactif en bois. Explications.

 

?id=gcOUzAN5ApqGN2K3c6G2NKcTe8Et5sUP

En 2011, Marie Mérouze est ingénieure dans une entreprise de soutien scolaire en ligne. A l’époque, l’interaction se limite au triptyque écran/clavier/souris, difficile et peu naturel pour les enfants les plus jeunes…

Lorsque les premières tablettes tactiles arrivent sur le marché, elle y voit immédiatement une opportunité pour révolutionner les outils éducatifs : « l’enfant a besoin de toute sa sensorialité pour apprendre, de là est née la création d’un alphabet en bois interagissant avec les tablettes ».

Car Marie, qui s’intéresse aux théories de Maria Montessori, le sait : pour bien apprendre, un enfant a besoin d’engager son esprit… mais aussi son corps ! « On n’apprend bien qu’avec le cœur… et les mains », tel est son credo lorsqu’elle fonde Marbotic en 2012, à Bordeaux.

Le développement se fait rapidement, en fréquentant notamment des salons professionnels, mais les ventes décollent véritablement mi-2016. Grâce au e-commerce, Marbotic attaque dans l’ordre les marchés français, européens, mais aussi américains.

?id=bQtmjRG9GhgZlAZIS6nKmeQTIHoKTky8

À force de croissance, Marbotic a pu embaucher et affiche aujourd’hui dans ses effectifs une quasi parité. « La question de l’égalité salariale homme femme ne se pose pas réellement chez nous, car nous avons peu de poste en doublon ou l’on peut comparer pied à pied. Mais j’encourage vivement toutes les femmes à ne pas rougir de leurs demandes salariales ! »

« En tant que manager au féminin, j’espère déployer une culture d’authenticité et de bienveillance. Ce n’est pas du tout antinomique de l’efficacité, bien au contraire car cela crée du sens. »

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *