#Football #Herault #LaurentNicollin #Montpellier #Occitanie #Sport #Videos #VieDesEntreprises #Herault #Montpellier #Occitanie
superadmin
29 novembre 2021 Dernière mise à jour le Lundi 29 Novembre 2021 à 08:27

Ecomnews a rencontré Laurent Nicollin, le Président du MHSC. Héritage de l’esprit pailladin, nouveau stade, budget, formation, féminines… Il aborde tous les sujets au micro d’Ecomnews. Interview exclusive !

A 48 ans, le fils de Louis Nicollin, ancien Président et fondateur du MHSC a repris les rênes du club de football montpelliérain, tout en restant directeur général de l’entreprise Nicollin.

Entré au club comme dirigeant il y a une vingtaine d’années, Laurent Nicollin, est aussi devenu Président du nouveau syndicat Foot Unis, qui rassemble l’ensemble des clubs professionnels.

?id=zWuWfzfAj5hGwBLsygt9SDuh7e62HYT7

Un lourd héritage 

« L’ADN du club, c’est de ne rien lâcher, de se battre et essayer de faire le maximum avec le peu qu’on a. On essaye d’avoir un état d’esprit qui peut compenser par rapport aux gros clubs, parce que nous avons quand même beaucoup moins d’argent que la majorité des clubs de Ligue 1 » explique Laurent Nicollin. « Donc il faut compenser en étant plus proche des joueurs, avec plus d’amour pour essayer de tirer le maximum des gens ».

Pour le Président c’est donc l’amour du maillot qui permet de compenser un budget plus faible comparé aux autres clubs de Ligue 1. Le MHSC est le 14ème budget de Ligue 1 aujourd’hui alors qu’il était à la dixième ou onzième place l’année du titre de champion de France, en 2012.

?id=zHNHs4QXP8X8Ka4Z5ZUnUgNxo1UV9JZi

Un nouveau stade indispensable au développement du club

« Si l’on veut franchir un palier, si on veut stabiliser le club à ce niveau là, c’est inévitable qu’il faut passer par un nouvel outil qui nous ramènera, il faut être honnête plus d’argent et de moyens ».

Le futur stade “Louis Nicollin” sera construit sur la commune de Pérols, près du Centre commercial Carrefour. Il devrait accueillir 25 000 spectateurs et sera financé à 100 % par des fonds privés notamment par le Groupe Nicollin, propriétaire du MHSC. 

« A 90%, tout est plus ou moins réglé. Après, il faudra déposer un permis et qu’il soit validé et qu’il n’y ait pas de recours. Donc, il y a encore des paramètres que l’on ne maîtrise pas » assure Laurent Nicollin.

 

L’interview intégrale à découvrir dans notre vidéo

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *