#AuvergneRhoneAlpes #GregoryDoucet #Immobilier #Lyon #LyonPartDieu #MairieDeLyon #Urbanisme #AuvergneRhoneAlpes #Lyon
Denys Bédarride
23 juin 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 23 Juin 2022 à 08:06

Le groupement APSYS et QUARTUS est retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon-Perrache. La prochaine étape est la poursuite des échanges avec la Métropole de Lyon afin d’aboutir au dépôt d’un permis de

?id=L3OZIiYKUzHVG7XTzeBO6UunlVro0Uaj

Le projet s’inscrit dans le périmètre de la 2e phase de l’opération « Ouvrons Perrache », dont l’objectif est :

  • de reconnecter le nord et le sud de la Presqu’île en améliorant la liaison entre la place Carnot et la gare de Perrache à travers le centre d’échanges ;
  • d’adapter les équipements de transport du centre d’échanges à l’augmentation de la fréquentation attendue à horizon 2030.

La reconversion du bâtiment, inauguré en 1976, s’impose aujourd’hui pour lui donner un nouvel avenir et conforter son rôle stratégique au cœur des mobilités de la Presqu’île et de la Métropole.

« Le CELP est un héritage. Nous souhaitons en faire un lègue positif aux habitants actuels et futurs de la Ville et de la Métropole de Lyon. La métamorphose du centre d’échange est attendue par les Lyonnaises et les Lyonnais. Elle est également une exigence urbaine si nous souhaitons rétablir les continuités historiques entre le nord et le sud de la Presqu’ile et poursuivre le ré-enchantement de la Confluence. La désignation du groupement APSYS et QUARTUS est une étape importante de la dynamique de transformation portée par une ambition politique forte » explique Grégory Doucet, maire de Lyon, Président de la SPL Lyon Confluence.

?id=q5U7YctmAfbWGnXC8dJEf4W6BXWtyWLS
Les enjeux de la réhabilitation


L’appel à projets en vue de la requalification du centre d’échanges Lyon Perrache a été engagé en 2019 par la Métropole de Lyon, assistée de la SPL Lyon Confluence.
Au terme de la consultation, deux équipes ont remis une offre en mars 2022. Elles ont été analysées par un comité de sélection composé d’élus de la Métropole de Lyon, de la Ville de Lyon et du conseil de l’ordre des architectes Auvergne-Rhône-Alpes le 8 juin 2022.

Le projet de réhabilitation porte sur une surface d’environ 25 750 m2, pour un montant total d’investissement de plus de 100 millions d’euros.
L’ambition est :

  • d’éco-rénover ce patrimoine de la Métropole de Lyon, construit dans les années 70, afin de le rendre plus adapté aux exigences environnementales actuelles ;
  • de proposer une nouvelle lecture architecturale du centre d’échanges, plus moderne, respectueuse de son histoire et de son environnement, confortant le projet urbain « Ouvrons Perrache » ;
  • de donner un nouveau souffle aux toitures végétalisées pour en faire un lieu de fraîcheur pour tous les publics ;
  • d’offrir une programmation mixte avec des activités de co-working, de restauration, d’hôtellerie, de commerces de flux et des espaces dédiés aux mobilités douces, à la logistique urbaine et à l’économie sociale et solidaire.

« L’objectif de cet appel à projets était de désigner un opérateur privé qui aura la charge des travaux de restructuration et d’éco-rénovation d’un ouvrage métropolitain stratégique. La programmation attendue repose sur les thématiques de mobilité, de logistique urbaine, d’économie sociale et solidaire et de transition écologique. Nous entrons aujourd’hui dans une phase plus concrète du projet, avec le groupement APSYS et QUARTUS pour nous accompagner. L’enjeu est de réussir à proposer un lieu cohérent avec les projets portés à Confluence et sur la Presqu’île » témoigne Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole de Lyon déléguée à l’urbanisme et au cadre de vie et Présidente du comité de sélection.

?id=PYlczNsxOThyuG3sTurLupHzVn3i3Oml
Le projet d’APSYS et QUARTUS

À l’issue de l’analyse des offres, le comité de sélection a choisi de retenir les opérateurs APSYS et QUARTUS, associés aux architectes Dietmar Feichtinger, Exndo et Alep, ainsi qu’au paysagiste Base.

La proposition du groupement répond aux grands enjeux de cet appel à projets, avec un niveau d’ambition permettant de redonner une nouvelle image plus attractive au site dans un équilibre économique soutenable.
Le projet retenu prévoit de faire du centre d’échanges de Lyon Perrache un lieu en lien renforcé avec son environnement et son quartier, plus ouvert et accueillant.

Un nouveau parcours ascensionnel et paysager permettra de redécouvrir les jardins de Perrache totalement réaménagés avec des vues à 360° sur le paysage lyonnais.
La programmation développée sera un accélérateur de la transition écologique à l’échelle du territoire de la Métropole de Lyon, encourageant des manières plus durables de se déplacer, de consommer et de produire en cœur de ville.

Très ambitieuse sur le volet environnemental, la réhabilitation du bâtiment vise à limiter l’impact carbone de la construction, d’utiliser des matériaux bio-sourcés, locaux et issus du réemploi en favorisant l’économie locale.
Pendant la durée du chantier, les accès à la gare ferroviaire, aux arrêts de bus, au métro et au tramway seront maintenus.
À l’issue des travaux, l’opérateur aura pour mission d’animer et d’entretenir l’ouvrage sur le périmètre du bail à construction (BAC) pour une durée maximale de 99 ans.

La Métropole de Lyon reste propriétaire du bâtiment. Elle accompagnera le projet dans la reprise des espaces publics pour faciliter la traversée nord-sud entre la place Carnot et la gare de Perrache.

Pour quel calendrier :


8 juin 2022 : désignation du lauréat

2024 : début des premiers travaux

2028 : ouverture du nouveau centre d’échanges de Lyon Perrache

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.