Rue marseille autre ©Jeremy Flament
#AidesAuxEntreprises #AnalyseEconomique #CCIMarseilleProvence #Entrepreneuriat #JeanLucChauvin #BouchesDuRhone #Marseille #ProvenceAlpesCoteDAzur
Denys Bédarride
30 June 2023 Dernière mise à jour le Friday, June 30, 2023 At 11:00 AM

La CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence réalise tous les trimestres une étude de conjoncture auprès d’un panel de chefs d’entreprise du territoire. 436 chefs d’entreprise ont répondu à cette enquête portant sur leur activité du 1er trimestre 2023, avec un point d’actualité à la date d’enquête, soit du 1er mai au 6 juin 2023. Pour quels résultats ?

L’activité au 1e trimestre 2023 : l’activité fait face au choc inflationniste et reste défavorablement orientée

Le solde d’opinion sur l’activité de ce 1er trimestre repasse en négatif (-2 points) : 31% des chefs d’entreprise de notre panel constatent une baisse de leur activité contre 29% une progression. 

Avec un solde d’activité dégradé à -16 points, le secteur commercial, de détail et de gros, est davantage impacté, tandis que les Hôtels – Cafés – Restaurants restent favorablement orientés (solde d’opinion à +28 points). L’industrie subit une détérioration modérée et la construction résiste.

Les chefs d’entreprise n’ayant pas tous la possibilité de répercuter les hausses de prix liées à la poussée inflationniste, le niveau global des marges se détériore (39% des chefs d’entreprise sont concernés ce trimestre, avec une dégradation toutefois moins rapide dans les services). L’impact sur la trésorerie est corrélé : 40% des entreprises subissent un recul, particulièrement dans le commerce de détail et l’industrie. L’investissement quant à lui, poursuit sa consolidation observée au trimestre précédent.

Les difficultés liées à la demande prennent peu à peu le relais des difficultés d’approvisionnement.

Perspectives au 2ème trimestre 2023 : un solde d’opinion toujours dégradé

Avec un solde d’opinion négatif (à -3 points), les perspectives à court terme sont médiocres : les carnets de commande, la trésorerie et l’investissement se dégradent ; les perspectives de recrutement restent neutres.  

Le secteur commercial souffre du choc inflationniste et d’une destruction de la demande ; l’industrie et la construction se maintiennent, les services progressent.

Néanmoins, 65% des chefs d’entreprise déclarent une solide confiance dans leur entreprise (+10 points). L’économie locale tire son épingle du jeu avec 46% d’opinions favorables contre seulement 24% au trimestre précédent.

Les réactions des chefs d’entreprise face à l’inflation

En 2022, pour faire face à l’inflation, 47% des répondants ont augmenté leurs prix de vente ; 42% ont réduit leurs marges, 32% ont renégocié leurs contrats.

En 2023, les entreprises mettent en place des solutions similaires : répercussion sur les prix de vente (avec cependant un risque de destruction de la demande); réduction des marges, avec ses corollaires de baisse de trésorerie et de possible augmentation de la dette; renégociation des contrats et économie d’énergie pour réduire leurs charges.

La conjoncture métropolitaine

Enquête trimestrielle réalisée par la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence auprès de chefs d’entreprise appelés à s’exprimer sur leur activité du trimestre, les perspectives et leurs préoccupations. L’enquête offre une photographie de la santé économique des entreprises du territoire métropolitain. Chaque trimestre, une question d’actualité est abordée, en lien avec les préoccupations exprimées par les chefs d’entreprise.