#2022 #Aides #AuvergneRhoneAlpes #BrunoBernard #Budget #Investissement #Logement #Lyon #MetropoleDeLyon #Rhone #TransitionEcologique #Urbanisme #Videos #AuvergneRhoneAlpes #Lyon
Guillaume Bernard
25 janvier 2022 Dernière mise à jour le Mardi 25 Janvier 2022 à 09:47

C'est la deuxième fois que la majorité écologiste de la Métropole de Lyon se plie à l'exercice. La semaine prochaine, elle présentera devant le conseil métropolitain son budget 2022 et souhaite laisser une grande place à l'investissement afin d'amorcer la transition écologique de son territoire.

705 millions d’euros, c’est le budget d’investissement proposé par la présidence de la métropole de Lyon.

“Ce niveau d’investissement représente le deuxième montant le plus élevé pour la collectivité depuis 2015, il est inégalé pour une seconde année de mandat”, souligne Bruno Bernard, président du Grand Lyon.

Les budgets d’investissement ont en effet d’habitude plutôt tendance à augmenter au fur et à mesure des années de mandat. Avec les écologistes, la barre avait tout de suite été fixée très haut.

Ainsi, le budget de la majorité précédente (PS) plafonnait à 449 M d’euros lors de la première année de mandat pour terminer sa croissance à 713 M d’euros d’investissement annuel en 2020, dernière année du mandat.

De leur côté, les nouveaux venus écologistes, qui ont tout à prouver lors de leur mandat, ont ainsi fait le choix, dès leur première année de prise de fonction (2021) de proposer un budget d’investissement particulièrement haut (610 M d’euros).

Et de le renouveller, cette année avec un budget d’investissement à 705 M d’euros.

?id=ietACmtyF6JFV5Bz7Z2O1TO7FctKvRhJ

“Une Bonne santé financière”

Si l’investissement est possible, c’est parce que la métropole lyonnaise revendique également une bonne santé financière. Son endettement apparaît maîtrisé (à 1,9 Md€ contre 2Md€ l’année précédente), le maintien de l’autofinancement en 2021 autour de 340 M€ (344 M€), une capacité de désendettement améliorée.

 

Les recettes de la collectivité sont également en augmentation (autour de +3%).

“La part de la TVA que l’état nous reverse est en augmentation, cela est lié à la situation économique du pays. Les droits de mutation à titre onéreux  (NDLR : les taxes que les collectivités locales et que l’Etat imposent lors de la vente d’un bien immobilier) sont en augmentation de 11%.

Pour ce qui est des taxes liées aux entreprises (NDLR : CVAE et CFE) leur niveau reste stable même si l’avenir est incertain”, résume Bertrand Artigny, vice-président de la Métropole délégué aux finances.

?id=oHXdXK2iGQJPOjqFWnshTjpk2K83LDxh

Investir dans la transition écologique de la métropole

 

“Cet effort vise à accélérer la transformation écologique et solidaire du territoire”, estime le président Bruno Bernard. Cela se traduit par des actions favorisant la préservation des biens communs que sont la qualité de l’air, l’eau, la santé et la biodiversité.

La métropole souhaite ainsi développer les modes de déplacement décarbonés. Elle investit 320 M€ dans le mandat pour le développement des modes actifs avec, en particulier, dès 2022, la création du premier tronçon des Voies Lyonnaises.

Dans le domaine de l’eau, le passage du service de l’eau en régie publique permettra de maîtriser une ressource dont on sait qu’elle se fera plus rare en raison du changement climatique, mais aussi de chercher d’autres sources de captage pour anticiper les épisodes de sécheresse.

 

S’ajoute à cela  la création de forêts urbaines, le financement des plantations d’arbres dans les copropriétés et la création des corridors écologiques destinés à “restaurer la biodiversité”.

La réduction et un meilleur tri des déchets font également partie des objectifs de la Métropole et se concrétiseront en 2022 par l’extension de l’expérimentation réussie des bornes à compost dans le 7e arrondissement de Lyon à l’ensemble de la commune de Villeurbanne. 2,5 M€ y seront affectés en investissement et 0,9 M€ en fonctionnement dans le budget 2022.

?id=VfS8k3bxBHg4YU0UmcfCEhQgJUrjIRRC

La rénovation thermique des bâtiments constitue également un objectif.

Le dispositif Ecorenov mis en place par le Grand Lyon afin d’y contribuer pèse 12M€ dans le budget 2022 pour 4 000 rénovations prévues

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *