#Agriculture #AgricultureBio #AlainRousset #Collectivites #Ecologie #Economie #NouvelleAquitaine #Transport #Videos #NouvelleAquitaine
superadmin
1 juin 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 1 Juin 2022 à 15:06

A l’occasion du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine, Ecomnews a pu interviewer Alain Rousset, Président de la Région. Agriculture, forêts, transports, ruralité… Il détaille les grands enjeux de la Région au micro d’Ecomnews.

 

Après deux années marquées par la crise sanitaire, le Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine a retrouvé sa place au sein de la Foire Internationale de Bordeaux, du 21 au 29 mai 2022.
Terroirs, productions, filières, producteurs et savoir-faire de la première région agricole d’Europe ont été mis à l’honneur durant 9 jours.

L‘agriculture est la 1ère économie de la Région Nouvelle-Aquitaine avec 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

?id=jnjfXuMSn8dAjreu2EpFMIS1NVE9b3Xf

Le renouvellement des générations, un enjeu majeur

La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour lever les freins à l’installation et accompagner la transmission des exploitations : accès au foncier notamment via le Fonds d’acquisition du foncier agricole créé en 2014 en Limousin, création d’entreprises, guichet unique de conseil pour l’installation, aides financières au démarrage (Dotation Jeune Agriculteur, prêt d’honneur).

La Région accompagne également les jeunes via sa compétence Lycées. Elle est la 2ème Région de France pour la formation des futurs agriculteurs, avec 21 000 élèves et 112 établissements d’enseignement agricole.

 

L’accompagnement à la transition agro-écologique

« Notre objectif d’ici 2030 est de sortir complètement des pesticides et des produits phytosanitaires » a expliqué Alain ROUSSET.

La Nouvelle-Aquitaine est la 2ème région bio de France, grâce à nos 4 200 exploitations, avec une grande diversité de productions : fruits, légumes, vins, viandes, lait, céréales.

En 2015, les surfaces bio ont progressé de près de 20% et représentent aujourd’hui 165 000 ha.

?id=sL1xQ9R3a1hiLavRHhMTqaLFJTdyLtG0

Plus de bio dans les cantines des lycées

A l’occasion du Salon de l’Agriculture, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Thierry Pousson, président de l’ACENA, l’association des coordonnateurs des groupements de commandes des Etablissements Publics Locaux d’Enseignement (EPLE) de Nouvelle-Aquitaine, ont signé une convention de partenariat.

Objectif : atteindre un approvisionnement de qualité, durable et local dans les cantines des lycées de Nouvelle-Aquitaine, soit 60% de produits locaux de qualité dont 30% en Bio.

?id=1Lpw3qzePmjReYem3RNvUHQvAwXwRvMu

Des transports décarbonés

« Si on veut décarboner le transport, il faut mettre le paquet sur le ferroviaire ! » assure Alain Rousset.

Depuis 2002, la Région Nouvelle-Aquitaine est responsable du réseau régional des transports qui couvre 34 lignes ferroviaires. A ce titre, la Région assure et finance le renouvellement du parc avec l’acquisition de trains toujours plus confortables, elle veille au développement de la qualité de service avec une attention particulière pour le respect des horaires et organise le service (tarifs, horaires, accessibilité…) en lien avec SNCF.

En 2019, la Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF ont signé une nouvelle convention qui donne les axes d’amélioration du service :

  • Plus de qualité de service avec un objectif de 95% de ponctualité en 2024 et une baisse de 30% des suppressions de trains.
  • Plus de 8% d’offres de train (soit 60 trains par jour) et la remise à plat de l’ensemble des horaires territoire par territoire. Le premier à en avoir bénéficier est la Vallée de la Dordogne et l’étoile ferroviaire de Périgueux.
  • Plus de garanties avec la garantie fiabilité mise en place pour les abonnés annuels.

La Région impulse et cofinance également le projet des lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.

Pour assurer le transport des 63000 voyageurs quotidiens du réseau, la Région Nouvelle-Aquitaine dispose d’un parc ferroviaire offrant une capacité d’accueil de plus de 35000 places.

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *