#AidesAuxEntreprises #AuvergneRhoneAlpes #Emploi #Entrepreneuriat #Epargne #LaurentWauquiez #PME #RegionAuvergneRhoneAlpes #StartUp #AuvergneRhoneAlpes
Denys Bédarride
23 mai 2022 Dernière mise à jour le Lundi 23 Mai 2022 à 08:05

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé, ce 19 mai, l’ouverture du fonds souverain régional, via le FCPR, Préférence Région Auvergne-Rhône-Alpes, à l’épargne des habitants. Les investisseurs particuliers pourront ains

La crise sanitaire a eu des effets multiples sur l’économie nationale. Elle a d’abord été la criante illustration de la dépendance de notre pays aux importations. Et donc de l’urgence d’investir pour développer notre industrie et assurer ainsi notre souveraineté. C’est pourquoi, en mars 2021, la Région lançait son fonds souverain, géré par SIPAREX. 

Celui-ci cible les PME et ETI régionales non cotées du secteur industriel avec une orientation envers les domaines qui font l’excellence de notre territoire.

A ce jour, ce fonds a déjà réalisé 5 investissements répartis sur 3 départements de la région (Ain, Cantal, Rhône) et couvrant les secteurs de l’agro-alimentaire, de l’industrie et du verre, des services à l’industrie, du tourisme et du retail.

Ces cinq premiers investissements (Groupe Mas Miquel, Eco-Déchets, Pignat, MiHotel, COTELAC) sont à l’image de la grande diversité sectorielle présente en Auvergne Rhône-Alpes.

?id=pG5hXT7leqVrcjRXXMM74rtAsl3m51Cg

Ce Fonds Souverain dispose d’une double vocation. D’abord offensive pour accompagner nos entreprises à franchir un cap, à investir, à innover.

Mais aussi défensive pour soutenir nos savoir-faire et nos emplois dans ce contexte d’après- crise. Auvergne-Rhône-Alpes est la première région industrielle de France, grâce à des entreprises innovantes et stratégiques. Il s’agit d’un secteur d’avenir, que la Région accompagne depuis 2016.

Convaincue de la rentabilité de ce secteur de pointe, la Région a décidé d’étendre, à l’épargne des investisseurs particuliers, son fonds souverain, via le FCPR–Préférence Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce FCPR proposera également aux particuliers un accès diversifié à d’autres fonds de capital investissement, leur offrant ainsi les mêmes opportunités que des clients institutionnels. 

Ce nouveau produit financier, inédit en France, est le fruit d’une collaboration étroite entre plusieurs acteurs, illustrant leur attachement au développement du tissu économique d’Auvergne-Rhône-Alpes. SIPAREX, d’abord, qui gère le fonds et qui apporte toute son expertise financière. Le Groupe APICIL, via sa structure APICIL Epargne, assure le fonds. Et GROUPAMA Rhône-Alpes Auvergne en sera le distributeur exclusif.

Ces 3 partenaires ont déjà partagé une expérience commune au travers de précédentes initiatives : depuis 2014 un partenariat commercial pour le développement d’assurance vie en fonds euro avec GROUPAMA Rhône-Alpes Auvergne et APICIL et d’autre part, l’investissement par APICIL et GROUPAMA Rhône-Alpes Auvergne dans le FRI piloté par SIPAREX.

?id=xhXHmfqI696U0TYZh1Xd5CUUo19yoBM9

Porté par un contrat d’assurance vie, ce FCPR sera ouvert jusqu’au 31 décembre 2022 aux épargnants, à partir de 6 000 euros. Il s’agit d’un placement à long terme dont l’objectif est de soutenir l’activité industrielle régionale et les entreprises de nos territoires.

Le niveau d’épargne des Français atteint aujourd’hui des records, alors même que nombreux sont nos concitoyens à exprimer le besoin de donner plus de sens à l’engagement de leur épargne.

C’est ce qui leur sera permis avec ce nouvel outil financier : ils pourront placer leur argent dans un fonds dont la principale vocation est la défense de l’industrie régionale, de soutenir des entreprises proches de chez eux, de protéger nos emplois et notre économie d’abord.

La préférence régionale est l’un des piliers de l’action de la Région depuis 2016. Le fonds souverain en était déjà une première illustration. Ces dispositifs s’intègrent dans le Plan stratégique de relocalisation de la Région, voté en décembre 2021. 

Ce dernier a permis de dédier 1,2 milliard d’euros sur 6 ans au soutien aux projets de relocalisation et à l’industrie régionale. Son objectif est de ramener 30 000 emplois en Auvergne-Rhône-Alpes. 

Plus de 100 projets sont actuellement soutenus par la Région via le Plan de relocalisation : ce sont déjà 3 100 emplois qui vont être créés. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.