#Aides #AidesAuxEntreprises #AlainRousset #CharenteMaritime #Coworking #Entrepreneuriat #FabLab #Industrie #Innovation #NouvelleAquitaine #RegionNouvelleAquitaine #Rochefort #StartUp #NouvelleAquitaine #Rochefort
Denys Bédarride
27 mai 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 27 Mai 2022 à 07:05

Innofactory, un fablab dédié aux professionnels de l'industrie, situé à Rochefort en Charente-Maritime, propose un accompagnement et des temps d'échanges orignaux aux entrepreneurs et porteurs de projets. Un accès illimité à des machines de prototypa

Basile Tranchant, ingénieur en éco-conception a pris les rênes d’Innofactory, une association doublée d’un fablab professionnel situé à Rochefort (Charente-Maritime).

Ce lieu ouvert et résolument moderne affiche une ambition : accompagner l’innovation en connectant les entreprises et porteurs de projets. « Notre rôle consiste à promouvoir l’innovation sur le territoire et à sensibiliser tous ses acteurs », précise Basile Tranchant

?id=FbDrEqDs0TPsqogXGFGmUfKlKZd2ArXj

Initiée en 2016 autour d’un espace de co-working, cette idée de la communauté d’Agglomération Rochefort-Océan (CARO) s’est enrichie dès 2017 afin d’offrir un lieu d’échanges favorable à l’entrepreneuriat.

Un fablab et une pépinière d’entreprises ont ainsi complété l’offre initiale et trouvé un écrin adapté : l’ancien magasin général de Rochefort autrefois rattaché à l’arsenal militaire.

Ce bâtiment du 17e siècle construit face au fleuve Charente a été entièrement repensé et aménagé pour un budget de près de 1,4 million d’euros hors taxes – dont une aide financière de 266 400 euros versée par la Région Nouvelle-Aquitaine. « Nous avons vocation à étendre nos activités à tout le nord de la région », abonde Basile Tranchant en évoquant Innofactory.

?id=o0OJIs0dxTeXGj1sgJS3pWsAqUAxoPsI

Un accompagnement personnalisé 

Ce fablab dédié aux professionnels développe ainsi ses missions autour de deux axes principaux. Le premier vise à conseiller ses adhérents dans tous les domaines liés à l’industrie. Innofactory a ainsi développé le « défi innovation » et propose un accompagnement personnalisé « pour passer de l’idée à la preuve de concept et de la rédaction d’un cahier des charges au prototype ».

La plus-value, détaille Basile Tranchant, repose entre autres sur « les échanges collectifs ». 

Chaque session du « défi innovation » associe en effet plusieurs entreprises amenées à réfléchir ensemble et à confronter leurs idées. « Cela permet d’apporter la culture du questionnement et de l’innovation aux entrepreneurs, souligne cet ingénieur. Les PME n’en ont pas toujours la capacité ou l’habitude en interne. Mais insuffler cette culture peut les rendre moins dépendantes de leurs sous-traitants. »

?id=H9qBdOoTwD2nFa71Im5VO5PRlyewmHj0

Se focaliser sur un projet 

Cette idée a séduit Sébastien Lambert, directeur de la production au sein de l’entreprise Werzalit SAS. Jusqu’à 250 000 tables dédiées à l’hôtellerie et à la restauration sortent chaque année de ses ateliers et s’exportent pour moitié à travers le monde entier. « L’initiative d’Innofactory est bonne et correspond à la dynamique que l’on souhaitait donner à l’entreprise.

C’était l’occasion de booster nos projets », confie Sébastien Lambert qui a beaucoup apprécié ces temps d’échanges et les rencontres avec des professionnels de la région. « Ce temps en dehors de l’entreprise et de son fonctionnement quotidien permet de se focaliser réellement sur un projet, de s’enrichir de l’expérience des autres aussi », détaille-t-il. 

Sébastien Lambert a poussé les portes de ce fablab avec l’envie de diversifier l’activité de Werzalit : « Cela nous a apporté une réelle structuration, des éclairages aussi sur les aspects commerciaux en nous intéressant d’abord au marché ». Le projet porté en interne a depuis mûri et table désormais sur l’utilisation de fibres de verre recyclées, issues de la déconstruction des bateaux. 

Autre point positif, insiste-t-il : la confidentialité des échanges assurée par Innofactory. « Nous avons vocation à partager les connaissances mais garantissons réellement cet aspect par des accords de confidentialité », confirme Basile Tranchant qui entend protéger les idées émergentes.

Le second axe développé par ce fablab rochefortais s’articule autour d’un plateau technique dédié au prototypage. « Nous proposons notamment à nos adhérents deux imprimantes 3D, un module de réalité virtuelle et un centre d’usinage pour la découpe, des soudures, etc.

Cela intéresse beaucoup les entreprises, certaines utilisent nos machines pour ne pas bloquer leurs chaînes de production », précise Basile Tranchant. 

?id=5wcu0uP3UfZ8RfPHPCiCz5o71rV0sCwG

Innofactory propose ainsi des formations puis un accès illimité à ces matériels. 

Cet aspect plaît énormément à Corinne Chaigneau. à la tête d’Alliance Caoutchouc. Cette société rochefortaise fondée en 2003 fabrique des pièces en élastomère et sur-mesure pour les secteurs pharmaceutiques, du BTP, de l’automobile, ou encore de l’agroalimentaire. Elle utilise régulièrement les imprimantes 3D d’Innofactory pour son entreprise ou ses clients. « Un prototypage sur ces machines permet d’aller plus vite qu’avec un usinage traditionnel », avance Corinne Chaigneau qui a aussi participé à un « défi innovation » pour réfléchir à de nouveaux projets. 

« À la fin du programme, on sait si cela vaut le coup d’investir ou de sous-traiter », sourit-t-elle en appelant à étendre ce dispositif à toute la région. Basile Tranchant y travaille justement et espère connecter rapidement des entrepreneurs et porteurs de projets de toute la Nouvelle-Aquitaine.

Source Région Nouvelle-Aquitaine / Crédit photos : Innofactory

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.