#Aeroport #AeroportDeMontpellier #AnalyseEconomique #InfosNationales #Transport #InfosNationales
Denys Bédarride
14 juin 2021 Dernière mise à jour le Lundi 14 Juin 2021 à 07:06

Le nouveau rapport de la Chaire Pégase révèle que même lorsque les restrictions aux déplacements seront levées, les voyageurs d’affaires devraient remplacer 38% de leurs déplacements professionnels en avion par des visioconférences.

?id=LpaeJTRluHNmRHHzedMXnfC2R6sUNDPG

– Un portrait-robot des voyageurs d’affaires aériens français en 2019, soit juste avant l’arrivée du COVID-19

– Une description de leur comportement en matière de transport aérien et de recours à la visioconférence au cours de l’année 2020

– Une analyse de leurs intentions en termes de déplacements aériens et de visioconférence dans un futur à court terme (où les restrictions aux déplacements sont maintenues) et à long terme (en l’absence de toute restriction).

Une crise sanitaire qui fait évoluer les pratiques

Leur étude révèle que 72% des voyageurs d’affaires ont moins pris l’avion en 2020 qu’avant la crise. Tant que des restrictions aux déplacements seront mises en place, 70% des voyageurs d’affaires voleront moins qu’avant la crise.

En revanche, une fois les restrictions levées, la baisse du trafic des voyageurs d’affaires devrait être de 42%.

Cette baisse du nombre de vols s’explique par l’explosion du recours à la visioconférence depuis 2020. Alors que 16% des voyageurs d’affaires faisaient régulièrement des visioconférences avant la crise, la quasi-totalité d’entre eux en ont réalisées depuis.

Ainsi, 53% de leurs déplacements ont été remplacés par des visioconférences en 2020, un taux qui devrait baisser à 51% tant que les déplacements sont limités avant de se stabiliser à 38% lorsque tous les déplacements seront possibles.

Leur rapport souligne enfin que tous les déplacements professionnels ne seront pas autant impactés par la visioconférence.

Les voyageurs d’affaires ont plus tendance à maintenir leurs déplacements lorsqu’il s’agit d’interagir avec des parties prenantes externes comme dans le cadre de la prospection ou de salons professionnels.

A l’inverse, les déplacements ayant un objectif interne à l’entreprise (comme du suivi de projet interne ou de la formation interne) auront plus tendance à être remplacés par des visioconférences.

Source : La Chaire Pégase

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *