Ecomnews - Adds
À Euromaritime, l’Afpa annonce un partenariat avec CMA CGM pour former des techniciens supérieurs
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 10 FEVR 2020 à 10:16
L’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), a participé à la 4ème édition du salon Euromaritime qui s'est tenu du 4 au 6 février au Parc Chanot de Marseille. L’occasion de présenter la stratégie maritime et portuaire de l’opérateur de la formation professionnelle. Un partenariat avec CMA CGM a été signé. Les formations en alternance débutent en juin 2020.

L’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes se marinise un peu plus chaque année au contact des entreprises de la plaisance, de l’industrie navale et du développement des activités portuaires.

Après avoir signé avec Béneteau pour la reconversion des demandeurs d’emploi, développé une formation d’opérateur composites haute performance pour Multiplast en Bretagne, l’Afpa vient tout juste de nouer un partenariat avec CMA CGM pour former des techniciens supérieurs au transport maritime et aérien de marchandises.

?id=wUK1pFCGYa2P6S0TMUghDFDQpQR77IdQ

« Ce titre professionnel est reconnu par le ministère du travail. La première session qui débutera en juin 2020 formera 16 personnes de niveau bac. Un programme de 400 heures de formation sera dispensé en douze mois », explique Vincent De Marco, directeur commercial de l’Afpa.

Cette formation s’effectuera dans le cadre d’une alternance au sein de CMA CGM avec d’un côté des cours dispensés au sein de CMA CGM Academy et une mise en pratique au sein de la compagnie maritime propriétaire depuis l’an dernier du groupe logistique Ceva. Le siège du géant suisse spécialiste de la commission de transport a d’ailleurs été transféré aux Docks à Marseille.

La signature en 2019 du contrat de livraison de 12 sous-marins « Barracuda » par Naval Group à la marine Australienne a été assorti d’un vaste programme de formation de deux ans associant l’Afpa dans les domaines de l’usinage, du tuyautage, du soudage ou encore du contrôle non destructif et dimensionnel…

?id=grP2R4QeloH3FirJlOwPGNZqUlUBnBNv

« La prise de conscience de l’importance des métiers de la mer est récente. Elle remonte à 2013 lorsque le syndicat des travaux immergés nous a sollicité pour mettre en place une formation de scaphandrier. Depuis, nous nous sommes développés dans ce segment à la demande de la Fédération des ports de plaisance pour former des agents de port, dans le secteur également de la course au large en proposant des formations de préparateur de voiliers de course. Nous sommes en train de « navaliser » certaines formations tels que soudeur, chaudronnier, tuyauteur », détaille Fabrice Yeghiayan, directeur du développement de l’Afpa rencontré sur le stand du salon Euromaritime.

D’ailleurs juste en face du stand, le navire des métiers, un espace dédié à l’emploi et aux formations pour présenter ses savoir-faire et son offre de formation aux métiers qui recrutent. « Nous sommes partenaires du Campus des industries navales », complète Fabrice Yeghiayan.

?id=3SHljqUVwshO9Zhx4lLgviBux3u9SwfV

Chaque année, l’Afpa forme 140 000 personnes, 75 000 demandeurs d’emploi et 65 000 salariés. Les formations maritimes ne représentent pour l’heure que 5%. En 2018, 6100 stagiaires ont été formés aux métiers de la mer par l’Afpa qui compte 3400 formateurs et 32 centres sur le littoral français.

Avec 120 000 emplois dépendant de ressources ou d’activités directement liés à la mer ou au littoral dont 46 000 dans l’industrie navale, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la première région en terme d’emploi maritime de France.

Ecomnews - Adds