Ecomnews - Adds
Provence Alpes Côte d'Azur : L'Afpa relève le défi de la croissance bleue
Par Sanya Maignal publié le 17 SEPT 2021 à 09:47
Les assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre furent l’occasion pour l’Afpa de mettre en avant son engagement pour le développement de l’économie maritime. C’est en formant les actifs aux métiers du maritime, en accompagnant les entreprises dans leur recrutement et dans leur développement à l’international que l’opérateur majeur de la formation professionnelle pour adulte met le cap sur la croissance bleue.

Deuxième secteur économique mondial, la filière maritime emploie en France 340 000 personnes et avec l’émergence de nouveaux secteurs industriels ce chiffre pourrait atteindre un million d’ici une petite dizaine d’années.

Dans cette filière en pleine mutation et croissance, l'objectif de l’Afpa est de pallier les difficultés de recrutement à tous les niveaux et plus particulièrement sur les métiers en tension.

L’Afpa accompagne également la mutation ou la création des nouveaux métiers, l’anticipation des besoins de compétences et de la formation en continue des professionnels, aux nouveaux outils et process.

?id=tS0yFPKxytDnHv7XGeSoNVajdqD5iFQz

Le mot d'ordre : innovation

Si les formations concernant l’économie maritime sont disponibles sur les côtes méditerranéennes depuis deux ans, l’Afpa les propose ailleurs depuis plusieurs années.

« Nous sommes allés voir les entreprises, on a travaillé avec eux, on est allé sur les territoires, parfois lointains - en Polynésie française, aux Antilles - et sur certains territoires en Métropole afin de pouvoir travailler plus spécifiquement sur les besoins de l'industrie navale, de l'Industrie nautique, des OMR, des ports de plaisance, des travaux sous-marins sans oublier la course au large » explique Fabrice Yeghiayan, Directeur du développement national Afpa.

Avec comme toujours l’innovation comme mot d'ordre : création de nouvelles formations, de nouvelles modalités pédagogiques... L'innovation est aussi participative et contributive puisque l'Afpa travaille avec le Campus des industries navales et est présente sur de nouveaux secteurs (éolien marin, hydrogène..).

Trente centres Afpa proposent des formations dans le domaine maritime. Ces centres sont situés aussi bien sur les côtes de la mer du Nord et de la Manche que sur la façade atlantique ou encore en Méditerranée, zone qui est à développer. 1000 - 1500 stagiaires en sortent tous les ans avec non seulement un diplôme en poche, mais aussi un contrat en plus.

?id=xUX4Fw7IfADitEhcYqi3kBniUTjILfAm

Le pourtour méditerranéen en plein développement

En ce qui concerne les régions Sud et Occitanie, l’Afpa développe ses nouvelles formations concernant le monde maritime depuis deux ans et notamment en travaillant avec les chantiers navals de Marseille et avec Naval Groupe.

L'Afpa va toujours plus loin dans ses actions et formations. Dans le cadre d'un projet soutenu par la Région Sud dans le cadre d'un son d'investissement pour la formation, l’Afpa développe de nouvelles formations autour de trois grands métiers (tuyauteur, soudeur, chaudronnier) en attirant ainsi de nouveaux public vers ces métiers.

Dans la Région Sud, c'est-à-dire à Marseille, quelque 150 personnes sont concernées, ils sont une vingtaine en Occitanie. De nouvelles formations seront encore développées dans le domaine du nautisme et le yachting (Région Sud étant la première région européenne dans ce secteur d'activité), vers Toulon et Nice, les zones où se situent les principaux besoins. Les formations autour des métiers d'appareilleur seront développées sur Istres.

En ce qui concerne la Région Occitanie, l'Afpa va travailler dans le domaine des ports de plaisance (Sète) et éoliens flottants (Perpignan).

En tout, cinq formations sont proposées à Marseille et trois en Occitanie. Bientôt de nouvelles sur Toulon, Nice, Istres, Béziers et Perpignan.

?id=wMRz0akVTTy1ZWhMiYDeyVQ0YDdB8sly

Aller encore plus loin dans la formation et les partenariats

Avec la crise sanitaire, le télétravail et l'enseignement à distance deviennent la réalité qui, en ce qui concerne l'enseignement, est un élément démotivant. Pour s’adapter, l'Afpa met en place des outils innovants.

« Ce sont des outils de réalité virtuelle qui permettent avec un casque et de façon très immersive de découvrir l'industrie navale, les métiers, explique Alain Mahé, Directeur régional de l’Afpa pour les régions Sud et Occitanie. Avec ce casque vous pouvez visiter un chantier naval, un bateau, vous voyez réaliser les actes et les gestes techniques et professionnels comme si vous étiez sur le chantier. C'est un excellent moyen de découvrir les métiers et de donner l'envie de les pratiquer », souligne-t-il. Cet outil permet aussi de renforcer l'attractivité, l'image de ces métiers et de pouvoir former sans avoir à déplacer les personnes.

De plus, de nouveaux partenariats et projets sont prévus. L'un de ses projets concerne l’Institut méditerranéen de formation aux métiers de la mer de Tunis avec lequel l'Afpa va renouer le partenariat afin d’accompagner son développement.

« Cela permettra de développer de nouvelles actions et réflexions, de partager ensemble sur les enjeux du développement durable, très important pour la Méditerranée avec de nouveaux projets tout autour du bassin méditerranéen », conclut Alain Mahé.

Ecomnews - Adds