Ecomnews - Adds
Aix-en-Provence : Gojob lance un algorithme d’IA dédié à l’inclusion des publics éloignés de l'emploi
Par Robert Fages publié le 31 DEC 2020 à 08:00
Au terme de deux ans de recherche et développement, il constitue une innovation mondiale. Les recommandations de l’IA supplantent les recommandations humaines.

Gojob, leader européen de l’intérim digital, dirigé par Pascal Lorne, basé à Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône, met l’intelligence artificielle au service de l’intérim.

Dernièrement, Pascal Lorne, directeur de Gojob, a officiellement présenté à Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises au ministère du Travail, « Aglae », une innovation mondiale, un algorithme dédié à l’inclusion des publics éloignés de l’emploi, conçu au terme de deux ans de recherche et développement.

« Pour la première fois, les recommandations de l’IA supplantent les recommandations humaines et sont capables de proposer des candidats oubliés de l’emploi, avec une fiabilité qui dépasse l'humain » souligne Pascal Lorne. « Aglae » analyse plus de 200 000 CV par heure, pour chacun des profils.

Il cherche l’emploi le plus en adéquation, ou la formation qui conviendrait le mieux pour atteindre le travail souhaité par le candidat à l’emploi, tel que chacun ou chacune l’aurait défini lors de son inscription.

Durant 6 mois, « Aglae » a été testée auprès de plusieurs milliers de candidats. Ceux sélectionnés ont été mis en poste avec un succès de plus de 98%. Malgré son intelligence, « Aglae » n’a pas vocation à remplacer les recruteurs mais bien de les aider à encore mieux faire leur métier et focaliser leur temps de travail sur la relation humaine.

« Mettre en œuvre un programme d’Intelligence artificielle suffisamment robuste et bénéfique pour libérer du temps pour les recruteurs est aujourd’hui une réalité » poursuit Pascal Lorne.

Et Nicolas Boutin, CTO de Gojob d’ajouter :

« Cette innovation permet de créer de nouvelles opportunités pour les publics éloignés de l’emploi. En analysant chaque parcours de candidat à l’aide de cet algorithme, il devient alors plus rapide d’extraire les qualifications idéales pour effectuer une mission avec succès. Au préalable, le recruteur s’assurera auprès du futur « gojobber » de son intérêt pour le job et confirmera auprès du client que toutes les compétences pour cette mission sont acquises. Au-delà de ce process accéléré entre l’analyse du CV et la prise de poste de l’intérimaire, tout est mis en œuvre pour permettre à tous les « gojobbers » d’évoluer tout au long de leur parcours professionnel ».

Solal Eliakim, Data Scientist chez Gojob, précise:

« Le projet « Aglae » a pour objectif d'aider les « gojobbers » à atteindre leur job de rêve. Pour ce faire, notre intelligence artificielle se base sur des centaines de milliers de parcours professionnels, et compte tenu de l'expérience, de la trajectoire et du souhait de chacun, calcule les futures étapes clés, par lesquelles devront passer les intérimaires. Ce n'est bien sûr pas une science exacte, et il y a mille et une façons d'arriver à destination. C'est donc un rôle de conseiller, et d'aide à la décision que remplira notre intelligence, dont l'unique but est d'accompagner au mieux les intérimaires, dans leurs choix et décisions »

Ecomnews - Adds